L’avion long-courrier que les russes et les chinois mijotent pour 2025

Le site Flightglobal détaille le projet d’avion long-courrier lancé au début de l’été par le russe UAC et le chinois Comac. Déjà positionnés sur les monocouloirs, ils s’attaquent au pré-carré d’Airbus et de Boeing.

Partager

L’avion long-courrier que les russes et les chinois mijotent pour 2025

L’irruption d’un concurrent de Boeing et de d’Airbus sur le terrain des long-courriers, digne d’un scénario hollywoodien ? Le rebondissement – qui interviendrait dès 2025 – dans un paysage industriel dominé par deux vieux acteurs dépassés vaudrait son pesant de popcorn. Mais il reste encore théorique, assure un article du site Flightglobal qui revient en détail sur l’annonce récente du russe UAC et du chinois Comac de se lancer dans le développement d’un gros porteur.

ÉVÈNEMENT
ÉVÈNEMENT

Pour l’heure, seul le segment des monocouloirs a vu émerger ces dernières années des concurrents potentiels d’Airbus et de Boeing mais aux ventes bien inférieures. Dès lors, pourquoi ce nouvel avion connaitrait-il davantage de succès que les avions russes tels que le Superjet ou le MC-21, interroge le journaliste de Flightglobal ? Réponse de Yuri Slyusar, directeur général de UAC : "nous avons eu beaucoup d’expériences positives avec le Superjet". Et de se reprendre aussitôt pour préciser qu’il s’agissait "peut-être de mauvaises expériences".

une bonne fenêtre de tir

Pas de quoi sourire pour autant. Les russes ont accumulé des savoir-faire avec le Superjet et le MC-21 dont l’entrée en service est prévue pour 2018, tout comme les chinois avec l’avion régional ARJ-21 et le C919. Forts de ces expériences accumulées, les industriels ont annoncé en juin dernier la création d’une société commune pour le développement et la production d’un avion long-courrier. Un rapprochement inédit entre Moscou et Beijing dans le domaine de l’aviation commerciale.

L’appareil, qui pourrait embarquer 280 passagers, serait dans un premier temps doté de moteurs venus de l’occident. General Electric et Rolls-Royce se sont déjà positionnés. Ce qui n’empêche pas russes et chinois d’afficher leur ambition de développer en parallèle leur propre moteur. Si les détails techniques du nouvel appareil restent à définir, Flightglobal note que l’avion pourrait faire irruption dans une fenêtre de tir stratégique, dans la mesure où Airbus après l’A350-1000 et Boeing après le lancement du 777X dès 2020 ne prévoient pas de nouveaux appareils sur ce segment.

Olivier James

Olivier James Grand reporter Aéronautique - Défense

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

ARTICLES LES PLUS LUS