L'aversion au risque domine encore

par Laetitia Volga
Partager
L'aversion au risque domine encore
Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse lundi à l'ouverture. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait ouvrir en baisse d'environ 0,6%. Les contrats à terme signalent une baisse de 0,59% pour le Dax à Francfort, de 0,68% pour le FTSE à Londres et de 0,68% pour l'EuroStoxx 50. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse lundi à l'ouverture, les craintes concernant l'évolution de la pandémie de coronavirus alimentant la prudence des investisseurs.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien devrait ouvrir en baisse d'environ 0,6%. Les contrats à terme signalent une baisse de 0,59% pour le Dax à Francfort, de 0,68% pour le FTSE à Londres et de 0,68% pour l'EuroStoxx 50.

La multiplication des nouveaux cas de COVID-19 dans de nombreux pays et des nouvelles mesures visant à endiguer la propagation du variant Delta du coronavirus continuent de préoccuper les investisseurs en ravivant les craintes pour la reprise économique.

La prise de risque est freinée également par la hausse des prix à la consommation, dont l'indice a atteint un plus haut depuis 2008 aux Etats-Unis et un pic de près de trois ans au Royaume-Uni la semaine dernière.

"Les marchés sont confrontés à une poussée de pression inflationniste qui n'a pas été observée depuis un certain temps, avec l'incertitude de savoir si elle sera temporaire ou durable", a déclaré Michael Hood chez J.P. Morgan Asset Management

Bank of America a revu à la baisse sa prévision de croissance de l'économie américaine à 6,5% cette année contre 7% précédemment mais a maintenu sa prévision de 5,5% pour 2022.

PÉTROLE

Le marché pétrolier recule après que les pays de l'Opep+ sont parvenus à un accord pour augmenter leur production de brut à partir d'août, ce qui suscite des inquiétudes quant à un excédent de l'offre alors que la pandémie repart dans de nombreux pays.

Le baril de Brent perd 0,9% à 72,93 dollars et le brut léger américain cède 0,95% à 71,13 dollars.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini dans le rouge vendredi sous l'effet de prises de bénéfice dans le secteur technologique et d'un retour des inquiétudes liées à la pandémie de COVID-19.

L'indice Dow Jones a perdu 0,86% à 34 687,85 points, le S&P-500 0,75% à 4 327,12 points et le Nasdaq Composite a abandonné 0,80% à 14 427,24 points.

L'indice S&P 500 du secteur technologique a perdu près de 1% après avoir atteint un record mercredi.

Pour le moment, les contrats à terme indiquent une ouverture en baisse de 0,2% à 0,4%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo est dans le rouge, pénalisée par le repli du secteur des semi-conducteurs dans le sillage de Wall Street et par les inquiétudes concernant la propagation du variant.

L'indice Nikkei perd 1,48% à 27.588,21 points, au plus bas en dix jours. Il est repassé en dessous de sa moyenne mobile à 200 jours.

"C'est un seuil technique important. Une chute sous ce niveau pourrait éventuellement conduire à une chute vers 25.500", a déclaré Nobuhiko Kuramochi, responsable de stratégie chez Mizuho Securities.

En Chine, l'indice CSI 300 abandonne 0,19% tandis que la Bourse de Shanghai perd 1,59%, plombé par Alibaba (-2,67%) et Tencent (-2,39%).

TAUX/CHANGES

Le repli sur les actifs jugés les plus sûrs profite aux emprunts d'Etat et fait reculer le rendement des bons du Trésor américain à dix ans à 1,2819%, un creux d'une semaine et demi.

L'aversion au risque ne profite pas au dollar, stable à un panier de devises de référence, mais permet au yen de gagner 0,15% contre le billet vert.

L'euro est inchangé à 1,1806 dollar et la livre recule légèrement alors que le gouvernement britannique lève ce lundi les dernières restrictions sanitaires encore en vigueur en Angleterre.

Le dollar australien a atteint en séance un plus bas depuis décembre face au dollar américain, les autorités du pays ayant annoncé le prolongement dans l'État de Victoria des mesures de confinement qui devaient prendre fin mardi.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS