Quotidien des Usines

L’avenir incertain du fabricant de pet food ATM

, , ,

Publié le

Placé en redressement judiciaire, le fabricant d’aliments secs pour chiens et chats en saura davantage sur son sort le 22 octobre. La société se retrouve prise en étau entre une concurrence agressive et un investissement industriel qui pèse sur ses comptes.

L’avenir incertain du fabricant de pet food ATM © anneh632 - Flickr - C.C.

Basée à Longué-Jumelles (Maine-et-Loire), ATM fabrique du pet food sec vendu uniquement sous marques de distributeurs (MDD), un marché exposé à une surcapacité de production. La situation engendre une pression tarifaire renforcée par la concurrence agressive des marques nationales adossées à des multinationales. A cela s’ajoute le poids de la dette de 26 millions d’euros générée par la nouvelle usine, opérationnelle depuis fin 2006 et la perte en début d’année d’un contrat national avec Leclerc pesant 10 millions d’euros de ventes annuelles.

L’été dernier, son fondateur et actionnaire majoritaire, Eric Charles, pense sortir de l’ornière dans le cadre d’une procédure de sauvegarde. Présenté par le cabinet parisien Prosphères, le plan de retournement qui nécessite d’importants investissements pour restructurer l’entreprise, avec un plan social à la clé, reçoit son aval mais pas celui de l’autre actionnaire, le fonds spécialisé Agro Invest (Bpifrance, Sofiprotéol, Crédit agricole), désireux aujourd’hui de se désengager de ce secteur en France. Pressée par le temps, la société a dû se résoudre à demander le 24 septembre 2014 une mise en redressement judiciaire dans l’espoir de trouver un repreneur.

Les offres seront présentées au tribunal de commerce le 22 octobre.

ATM emploie 222 salariés dont 172 à Longué-Jumelles et 40 à Sens (Yonne) où il a repris en 2011 une unité de Provimi. Il a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 76,3 millions d’euros pour un résultat net négatif de - 3,9 millions d'euros.

Jacques Le Brigand

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte