L'avenir du nucléaire dans les mains d’une commission pluraliste

D’ici à janvier prochain, experts, ONG et l’Etat doivent étudier différents scénarios énergétiques en France à l’horizon 2050.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'avenir du nucléaire dans les mains d’une commission pluraliste

Le gouvernement français annonce le 6 septembre qu’il a chargé une commission d’explorer plusieurs systèmes possibles pour l’avenir de la filière énergétique en France. "L'objectif de cette mission est d'explorer plusieurs scénarios possibles du devenir du système énergétique français aux horizons 2030-2050, d'en préciser les limites et d'en établir les conséquences, avantages et inconvénients", explique le ministre.

Parmi les scénarios à évoquer, elle devra notamment envisager un recul ou une sortie progressive de l’énergie nucléaire d’ici à 2040 ou 2050, assure le ministre de l’Industrie Eric Besson. D’autres pistes seront envisagées, comme la prolongation de la durée de vie du parc nucléaire actuel ou l'accélération du passage à la 3e, voire à la 4e génération nucléaire.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La commission, présentée par le ministre, est présidée par Jacques Percebois, professeur d'université spécialiste de l'énergie. Elle doit rendre ses conclusions dans le courant du mois de janvier 2012. Cette initiative entre dans le cadre du programme de prospective intitulé Energies 2050, lancé par le gouvernement en juillet dernier. A cette époque, le ministre proposait un ratio de 2/3 de nucléaire en France d’ici à 30 ans.

Actuellement, la part du nucléaire dans la production électrique française est d’environ 75%.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS