Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'avenir du Cice divise le patronat

Publié le

L'avenir du Cice divise le patronat

C’est l’une des réussites du dernier quinquennat soulignée par Louis Gallois. Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (Cice) a permis de redresser les marges des entreprises. « Elles sont revenues au niveau de 2007, souligne le principal inspirateur du choc de compétitivité en 2012. Il faut poursuivre l’effort. » Sur le coût du travail, les propositions d’Emmanuel Macron risquent de raviver de vieilles fractures au sein du patronat. Par souci de simplification, le nouveau gouvernement veut transformer et pérenniser le Cice en une baisse des cotisations sociales de 6 % sur tous les salaires en dessous de 2,5 fois le smic. A priori, tout pour satisfaire les chefs d’entreprise. Mais depuis 2014, le patronat se divise sur le sort à réserver au Cice. Le garder en l’état ? Réclamer des baisses de charges ? Les patrons craignent de perdre au change. Une baisse de cotisations entraîne une hausse des bénéfices des entreprises et donc mécaniquement de leur impôt sur les sociétés. Selon l’institut Montaigne, les entreprises y perdraient entre 2,9 et 4,3 milliards d’euros. De plus, depuis janvier, le Cice était passé de 6 à 7 % de la masse salariale, soit un coup de pouce de 3,3 milliards d’euros sur lequel veut revenir le gouvernement. Pour compenser une partie du manque à gagner, il a promis de faire un geste pour les bas salaires, en portant à 10 % les allégements de charges au niveau du smic. La proposition fait grincer l’industrie, où les grilles de salaires sont en général supérieures. Elle devrait favoriser les services. Après avoir été reçu par Emmanuel Macron, Pierre Gattaz, le patron du Medef, a appelé à poursuivre la baisse du coût du travail « sur l’ensemble du spectre des salaires ». Au sein du patronat, le débat ne fait que commencer. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle