L’avenir des PME industrielles françaises passe par la cobotique

Après une période difficile, une vague de reprise des investissements s’amorce dans les PME. Ces dernières veulent assurer la pérennité de leur production. Mais comment ?

Partager
L’avenir des PME industrielles françaises passe par la cobotique

La crise sanitaire, coup d’accélérateur à l’automatisation ?

Avec la mondialisation, les progrès technologiques et l’évolution des demandes des consommateurs, les PME industrielles se sont retrouvées à devoir produire différemment. La crise de la Covid-19 a amené l’industrie manufacturière ? déjà en pleine mutation ? à revoir ses méthodes et accélérer le changement. Elles doivent à présent gérer de nouveaux paramètres comme la distanciation sociale dans les ateliers, le manque de main d’œuvre ? souffrante ou en quarantaine ? et aussi les perturbations de leur chaîne d’approvisionnement. Le besoin de relocalisation se fait de plus en plus pressant.

En quête de solutions agiles, accessibles et surtout immédiates, les PME sont nombreuses à se tourner vers l’automatisation, via les robots et cobots (robots collaboratifs). Les derniers chiffres de l’IFR (International Federation of Robotics) sont révélateurs : plus de 2,7 millions de robots industriels (+ 12 % pour + 373 000 robots vendus) opèrent sur des sites partout dans le monde. La France signe la plus forte augmentation de robots en Europe (+ 15 %) dans le trio de tête avec 42 000 robots, derrière l’Italie et l’Allemagne (74 400 et 221 500 unités). La vente de cobots est, elle, en constante augmentation (+ 11 %).

De nombreux freins à l’automatisation des PME

Il existe néanmoins encore de nombreux freins à l’automatisation des PME. Les principaux sont : leur disponibilité pour évaluer et comparer les solutions disponibles, le temps généralement nécessaire à la conception et au déploiement de solutions d’automatisation ainsi qu’à la formation des équipes, le besoin en personnel hautement qualifié, le risque d’investir dans un équipement complexe et surtout figé et très peu flexible, ou encore tout simplement leur financement.

La cobotique, une technologie d’avenir dans un futur incertain

Ce n’est pas un hasard si la robotique collaborative est en augmentation constante. Si, auparavant, les PME hésitaient à investir dans l’automatisation collaborative, l’associant aux robots industriels traditionnels, complexes et utilisés essentiellement par les grandes entreprises, les cobots ont renversé la balance. Plus petits, plus légers et plus flexibles que leurs aînés, ils travaillent de concert avec les opérateurs. Ils sont capables d’accomplir de multiples tâches telles que la palettisation, le soudage, le chargement de machines, le conditionnement, l’assemblage, le contrôle qualité… Sans mettre en péril leurs emplois. Les PME les utilisent majoritairement pour des tâches simples mais dangereuses, répétitives et à faible valeur ajoutée pour lesquelles il est souvent difficile de trouver de la main d’œuvre.

Maintenir la production, en toute circonstance

La gestion du coronavirus a mis les PME face à un challenge : s’assurer du maintien de la production en toute circonstance. Après coup, beaucoup se sont rendu compte qu’elles n’étaient pas suffisamment préparées ou équipées pour atteindre cet objectif.

L’automatisation via la cobotique est justement une solution pour relever ce défi. Les cobots peuvent être programmés et reprogrammés à volonté, très simplement et rapidement, en les guidant manuellement pour leur apprendre la tâche à effectuer, et ce par les opérateurs eux-mêmes qui connaissent et maîtrisent la production. Une fois leur tâche programmée, les cobots l’effectuent alors de manière autonome et parfaitement répétable.

Comme les cobots sont petits et légers (entre 11 et 33 kilos), les redéployer sur la ligne de production peut se faire facilement et dans un délai très court. Cette flexibilité globale est très précieuse. Une PME utilisant des cobots peut maintenir une production constante sur une grande partie de sa ligne, même avec des effectifs très réduits ou aux déplacements limités.

Le voir pour le croire

Nous avons été les pionniers de cette technologie et c’est tout naturellement que l’équipe d’Universal Robots France et son réseau montent sur le pont pour participer à cette grande relance. Avec le Plan Cobot PME, nous offrons une série d’initiatives destinées aux dirigeants et aux équipes techniques de PME pour leur permettre d’évaluer les bénéfices de la cobotique dans leurs ateliers.

Pendant près de soixante jours, ils auront accès à des événements comme des workshops pour apprendre à manipuler et utiliser un cobot, des audits sur site, des consultations personnalisées sur leurs projets dans nos showrooms, un webinaire avec le retour d’expérience de PME historiques qui ont déjà intégré plusieurs cobots et constaté des gains de compétitivité immédiat et très significatifs, leur ayant d’ailleurs permis de se développer et d’embaucher.

L’occasion de comprendre comment la cobotique, cette robotique taillée pour les PME, a permis de lever les principales barrières qui empêchaient les PME d’automatiser.

Car ne nous voilons pas la face : même lorsque la Covid-19 sera de l’histoire ancienne, l’industrie manufacturière fera face à de nouvelles perurbations. L'automatisation est devenue un élément fondamental pour le maintien de l’activité et la compétitivité de l’entreprise. Ce sont les PME ayant prévu de quoi maintenir la production en toutes circonstances qui s’en sortiront le mieux et rebondiront le plus rapidement.

Contenu proposé par UNIVERSAL ROBOTS

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS