L'avenir de SeaFrance compromis par le non de Bruxelles

,

Publié le

La Commission européenne rejette le plan soutenu par l'Etat français pour sauver l'entreprise en redressement judiciaire. Elle estime notamment que la solution présentée met à mal les règles de la concurrence en Europe.

L'avenir de SeaFrance compromis par le non de Bruxelles © Cyril Plapied - Flickr - C.C

L'avis a été rendu ce lundi 24 octobre, dans l'après-midi. Les autorités françaises ne pourront pas venir au secours de SeaFrance, filiale de transport maritime de la SNCF.

L'idée était d'apporter 100 millions d'euros d'argent frais dans les caisses de l'entreprise qui assure en ferry  la liaison trans-Manche, entre Calais et Douvres. Cette somme devait être allouée par la maison mère, la SNCF. Et c'est justement ce qui ne passe pas à Bruxelles.

La Commission estime que cette aide versée par l'entreprise publique de transport constitue une aide d'Etat injustifiée. "La France n'a pu démontrer que la contribution financière de la compagnie était exempte d'aide d'Etat et reflétait la confiance des marchés  quant à sa viabilité future", précise-t-elle dans un communiqué.

La conclusion de plusieurs mois d'incertitude sur le cas de SeaFrance. En juin, une enquête avait été ouverte par la Commission européenne pour tenter de lever "des doutes sérieux sur les perspectives de retour à la viabilité de l'entreprise à terme". Sans oublier des entorses éventuelles à la libre concurrence, en particulier vis-à-vis de la société privée franco-britannique Eurotunnel.

Demain, mardi 25 octobre, SeaFrance et ses 800 salariés permanents seront un peu plus fixés sur leur sort. Le cas de l'entreprise, en redressement judiciaire depuis juin dernier, doit être tranché par le Tribunal de commerce de Paris.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte