Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’avenir de Petroplus Reichstett tranché le 17 septembre

, , ,

Publié le

Le tribunal de Strasbourg a prolongé la période d’observation de l’entreprise placée en redressement judiciaire.

L’avenir de Petroplus Reichstett tranché le 17 septembre © zigazou76 - Flickr - C.C

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg (Bas-Rhin) a annoncé le 2 juillet le report de sa décision sur l’avenir de l’ancienne raffinerie Petroplus, arrêtée depuis avril 2011.

Le tribunal veut donner plus de temps aux négociations en cours avec les éventuels repreneurs du site. C’est pourquoi il a prolongé la période d’observation de l’entreprise.

L’enjeu est avant tout environnemental, car 650 hectares du site devront être dépollués. Il n’est donc pas social, étant donné qu’il est acquis que les activités de raffinage  ne reprendront pas et que les quelques dizaines d'emplois toujours sur le site sont appelés à disparaître.

Les installations pourraient être démontées pour être en partie remontées à l'étranger, ou bien pour être revendues à la ferraille. Les terrains eux-mêmes, une fois dépollués, pourraient accueillir un nouveau projet industriel.

Ce report fait suite à la décision de la préfecture en février dernier de lancer une série de mesures pour le démantèlement et la dépollution des installations de la raffinerie.

La dépollution pourrait coûter 25 millions d'euros, selon des médias locaux, un chiffre non confirmé par l'entreprise ou l'administrateur judiciaire.

Suite aux difficultés de sa maison-mère, le groupe suisse Petroplus, le site de Reichstett, où travaillaient plus de 250 personnes, a arrêté en avril 2011 ses activités de raffinage. Le site emploie toutefois encore près de 70 personnes qui gèrent les stocks et la sécurité des installations.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle