L’avenir de Petroplus Reichstett tranché le 17 septembre

Le tribunal de Strasbourg a prolongé la période d’observation de l’entreprise placée en redressement judiciaire.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’avenir de Petroplus Reichstett tranché le 17 septembre

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg (Bas-Rhin) a annoncé le 2 juillet le report de sa décision sur l’avenir de l’ancienne raffinerie Petroplus, arrêtée depuis avril 2011.

Le tribunal veut donner plus de temps aux négociations en cours avec les éventuels repreneurs du site. C’est pourquoi il a prolongé la période d’observation de l’entreprise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’enjeu est avant tout environnemental, car 650 hectares du site devront être dépollués. Il n’est donc pas social, étant donné qu’il est acquis que les activités de raffinage ne reprendront pas et que les quelques dizaines d'emplois toujours sur le site sont appelés à disparaître.

Les installations pourraient être démontées pour être en partie remontées à l'étranger, ou bien pour être revendues à la ferraille. Les terrains eux-mêmes, une fois dépollués, pourraient accueillir un nouveau projet industriel.

Ce report fait suite à la décision de la préfecture en février dernier de lancer une série de mesures pour le démantèlement et la dépollution des installations de la raffinerie.

La dépollution pourrait coûter 25 millions d'euros, selon des médias locaux, un chiffre non confirmé par l'entreprise ou l'administrateur judiciaire.

Suite aux difficultés de sa maison-mère, le groupe suisse Petroplus, le site de Reichstett, où travaillaient plus de 250 personnes, a arrêté en avril 2011 ses activités de raffinage. Le site emploie toutefois encore près de 70 personnes qui gèrent les stocks et la sécurité des installations.

BARBARA LEBLANC

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS