L'Avandia pénalise les résultats trimestriels de GlaxoSmithKline

LONDRES (Reuters) - Les résultats trimestriels de GlaxoSmithKline (GSK) ont diminué de 1%, pénalisés par le coût de la dépréciation des stocks de son antidiabétique controversé, l'Avandia, et l'accroissement de la concurrence des génériques sur son traitement contre l'herpès, le Valtrex.

Partager

Le bénéfice imposable du groupe pharmaceutique avant comptabilisation des principales charges de restructuration est ressorti à 1,971 milliard de livres (2,2 milliards d'euros) au troisième trimestre, soit 28,2 pence par action, tandis que son chiffre d'affaires a augmenté de 1%, à 6,813 milliards de livres.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S avaient anticipé un bénéfice par action de 26,2 pence pour un chiffre d'affaires de 6,849 milliards de livres.

En excluant les effets de ses ventes importantes de traitement antigrippaux réalisées l'an dernier, ainsi que celles de l'Avandia et du Valtrex, la croissance du chiffre d'affaires sous-jacent de GSK ressort à environ 6%.

Andrew Witty, directeur général de GSK, a toutefois averti jeudi que la réduction des prix des médicaments en Europe pourrait s'élever en moyenne à quelque 5% en 2011, contre une baisse de 3,5 à 4% envisagée pour cette année, tandis que les recettes des cessions d'actifs du groupe devraient être moins élevées qu'anticipé cette année.

Comme ses homologues, Glaxo souffre des réductions des dépenses dans le secteur de la santé et de l'expiration de ses brevets sur des médicaments importants même s'il a mieux anticipé la concurrence des génériques que d'autres.

Selon le pharmacien britannique, les mesures d'austérité décidées en Europe et les réformes de la santé aux Etats-Unis ont déjà réduit d'environ 2%, soit 140 millions de livres, son chiffre d'affaires sur le trimestre.

Les résultats de GSK font suite à ceux d'autres groupes pharmaceutiques, Roche faisant état d'un chiffre d'affaires jugé décevant la semaine dernière, tandis que Novartis a dépassé jeudi les attentes des analystes.

Vers 15h00 GMT, GSK perdait 1,16%, pendant que Roche reculait de 0,49% et que Novartis était pratiquement inchangé (+0,09%).

Ben Hirschler, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS