Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

L'auvergnat Fischer-Bargoin tourne ses couteaux vers l'agroalimentaire

, ,

Publié le

L'auvergnat Fischer-Bargoin tourne ses couteaux vers l'agroalimentaire
La gamme de couteaux Fischer Kids, destinée aux enfants.

Le leader français de la coutellerie professionnelle, Fischer-Bargoin, met sur le marché plusieurs nouveautés, qui devraient trancher dans le monde acéré de la coutellerie française. À Thiers (Puy-de-Dôme) depuis 1859, il a mis au point une nouvelle gamme de couteaux avec manche bimatière, le Fischer Sandvik. Il lance deux autres nouveautés, le Fischer Kids, destiné aux jeunes générations, et la gamme Fischer Zen, développée avec le célèbre chef étoilé finaliste de "Top Chef". "Jusqu’à présent, nous étions spécialisés dans la fabrication de couteaux de métiers de bouche et de fusils à aiguiser. Depuis un an, nous avons opéré un virage stratégique vers l’agroalimentaire. Un secteur de plus en plus porteur pour nous, qui nous permet de gagner des parts de marché", reconnaît Lionel Raynaud, le président de Fischer-Bargoin et représentant de la sixième génération de couteliers à la tête de l’entreprise familiale.

Fischer-Bargoin a signé un partenariat avec le géant Bigard, leader sur le marché de la viande en France et en Europe. "Il représente 30% de l’abattage de viande en France. Notre collaboration a débouché sur une commande de fournitures auprès de 5 000 bouchers du groupe !" En faisant le choix de rester un fabriquant de couteaux professionnels très techniques et non grand public, l’entreprise auvergnate a su résister face à la concurrence allemande et espagnole. Son savoir-faire reconnu dans le monde entier lui a permis de résister à une crise profonde. "Je suis confiant en l’avenir, assure Lionel Raynaud. Le plus dur est derrière nous. Les entreprises thiernoises qui ont survécu sont encore là pour longtemps."

Fischer-Bargoin emploie une cinquantaine de salariés et travaille avec 65 pays. La PME auvergnate a réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros.

Geneviève Colonna D'Istria

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus