L’autrichien Stölzle rachète les Verreries de Masnières

La société Les Verreries de Masnières (VDM) dans le Nord, filiale française du groupe italien Bormiolli Rocco, a été rachetée par l’autrichien Stölzle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’autrichien Stölzle rachète les Verreries de Masnières

Nouvel épisode dans la longue histoire des Verreries de Masnières (Nord), créée près de Cambrai en 1818. Usine du groupe BSN, rachetée en 1994 par l’italien Bormioli Rocco, elle intègre maintenant le groupe autrichien Stölzle. Les Verreries de Manières, spécialisées dans la fabrication de flacons de parfumerie et cosmétique haut de gamme, ont réalisé en 2012, un chiffre d’affaires de 74,6 millions d’euros, contre 79,6 millions d’euros en 2011 et 92 millions d’euros en 2006. Le site affiche une capacité de production de 171 millions de contenants par an (soit près de 200 tonnes de verre par jour, avec deux fours).

La cession intervient dans un contexte délicat : les syndicats avaient alertés, depuis le mois de septembre 2013 d’une éventualité d’une cessation de paiement au début de cette année si aucune solution n’était trouvée. Le choix de l’italien Bormioli Rocco, propriétaire du site, a donc été de céder la verrerie, ainsi que l’établissement voisin, dédié à la décoration des flacons. Ils sont devenus, Stölzle Masnières SAS et Stölzle Masnières Décoration SAS. Les deux sites emploient 370 salariés (contre 710 en 2000).

30 millions d'euros d'investissement sur trois ans

Stölzle Glass Group a toutefois lié sa décision de reprise à la signature d’un accord d’entreprise. Cet accord prévoit un gel des salaires sur trois ans, et, vis-à-vis de l’Etat, un étalement d’une dette de 3 millions d’euros de cotisations sociales. En contrepartie, le groupe autrichien s’est engagé à investir 30 millions d’euros sur trois ans (dont 16 millions d’euros dès 2014) pour rénover l’un des deux fours et moderniser 3 lignes de production.

Stölzle Glass Group compte maintenant 5 sites de production eu Europe (en Autriche, France, Angleterre, République Tchèque et Pologne) Il emploie 2 000 salariés.

Francis Dudzinski

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS