Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

L’autrichien Hirschmann Automotive va réaliser 300 nouvelles embauches à Kenitra

, , , ,

Publié le

Ouverte en mai 2012, l’usine de câbles et connecteurs du groupe Hirschmann à Kenitra qui travaille pour Daimler et BMW devrait compter 1 200 salariés à l'automne après un nouveau plan d'embauche de 300 salariés, selon les informations exclusives recueillies par L'Usine Nouvelle.

L’autrichien Hirschmann Automotive va réaliser 300 nouvelles embauches à Kenitra
Siège Hirschmann Automotive GmbH à Rankweil (Autriche)
© Hirschmann Automotive

Installé depuis mi-2012 sur Atlantic free zone, la nouvelle zone franche de Kenitra, le groupe d’équipements automobiles autrichien déroule son programme d’investissement et de développement. Il prévoit en effet de procéder à 300 nouvelles embauches d'ici à septembre pour atteindre 1200 salariés, indique-t-il en exclusivité à "L'Usine Nouvelle".

Sur ce site de Kenitra, Hirschmann Automotive fabrique des connecteurs et faisceaux de câble spéciaux, essentiellement pour BMW et Daimler ou leurs équipementiers.

Pour cela, le groupe procède à un investissement chiffré à 20 millions de dollars sur trois ans. Le début des travaux avait commencé fin 2011 et le démarrage de la production en juillet 2012 sur ce site qui s'étend sur 20 000 m².

"Nous avons transféré certaines productions de nos usines de République tchèque ou de Roumanie dont celle à contenu de main d’œuvre mais pas seulement. Dans le groupe, il y a une rotation de production de nos usines en fonction de l’automatisation progressive, du niveau d'équipement des usines et aussi, bien sûr, de nos besoins en capacité", explique Adrian Costin, le directeur, de nationalité roumaine, du site. 

De nouvelles machines vont ainsi accompagner l'augmentation de la production. L'usine fabrique des connecteurs et faisceaux de câbles spéciaux pour l’équipement des véhicules haut de gamme Mercedes et BMW tel que des caméras de parking, des faisceaux de boucliers et autre détecteurs.

Les process présents sur le site sont notamment l'assemblage manuel ou automatique des connecteurs, le surmoulage, la fabrication de faisceaux. Côté approvisionnement, la plupart des composants sont importés.

En matière de ressources humaines, la société qui est le plus gros investisseur autrichien au Maroc emploie déjà 900 salariés à Kenitra. La formation des ingénieurs et de l’encadrement supérieur a été faite pour partie en Europe et pour une autre par des cadres venus de République tchèque ou de Roumanie. Les opérateurs étant formés sur place.

Le groupe vise un taux de turn-over de 3% pour les ouvriers. Ce qui se vérifie selon Adrian Costin qui juge, par ailleurs, satisfaisant les taux de qualité et de productivité atteint sur le site qui fonctionne en 18 équipes par semaine, soit 3 par jour en moyenne hormis les dimanches.

Coté recrutement "pour les postes d’encadrement nous passons par les sites web mais pour les opérateurs, nous avons un partenariat avec l’Anapec, l'agence de l'emploi du Maroc qui sélectionne des candidats pour nous", poursuit Adrian Costin.

De nombreuses entreprises dans des secteurs connexes implantées dans la région ont suivi le même processus car la région de Kenitra autrefois agricole devient peu à peu industrielle avec l’implantation d'usines Yazaki, Faurecia ou Fujikura.

Un mouvement qui s’est accéléré avec l'ouverture au printemps 2012 de la zone franche d'exportation Atlantic free zone qui accueille notamment Saint Gobain, Delphi ou Lear.

Hirschmann Automotive a été d'ailleurs un des premiers industriels à s’installer sur Atlantic free zone : "Nous avons un peu essuyé les plâtres notamment en matière de raccordement aux utilities (eau, gaz, électricité…) mais maintenant tout est rentré dans l’ordre. Un des soucis sur Kenitra reste le manque de capacité hôtelière!", conclut Adrian Costin.

Pierre-Olivier Rouaud

 

Des usines dans quatre pays
Hirschmann Automotive emploie aujourd'hui environ 2 500 personnes avec un chiffre d'affaires 2012 d'environ de 185 millions d'euros. Ce groupe privé a été racheté en 2003 par des investisseurs au groupe allemand Rheinmetall. Le siège et l'usine principale sont implantés à Rankweil, à l'ouest de l'Autriche près de la frontière Suisse. Hirschmann Automotive possède une usine en Roumanie, une en République Tchèque et une au Maroc. Il est en train d'en ouvrir une autre en Chine à Nantong près de Shanghai. Outre les équipements électriques pour l'automobile il s'est diversifié dans les équipements électriques pour les énergies renouvelables.

 

Vue par satellite de l'usine Hirschmann dans la zone franche de Kenitra


Agrandir le plan

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle