Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L'autorité de sûreté nucléaire britannique juge insuffisante la culture de sécurité nucléaire d'Areva

, , ,

Publié le , mis à jour le 27/03/2017 À 07H06

Infos Reuters PARIS/LONDRES (Reuters) - Selon un document interne de l'Office britannique de régulation nucléaire (ONR), la qualité du contrôle d'EDF sur son fournisseur Areva, qui doit fabriquer les réacteurs de la nouvelle centrale nucléaire britannique d'Hinkley Point, est sujette à caution.

L'autorité de sûreté nucléaire britannique juge insuffisante la culture de sécurité nucléaire d'Areva
Le 29 septembre, EDF a signé avec Londres la construction de deux EPR à Hinkley Point (photo) dans le Sommerset.
© Mark Robinson CC Flickr

Après la découverte d'irrégularités à l'usine du Creusot l'an dernier, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française et plusieurs de ses homologues ont procédé à des inspections sur le site en décembre dernier.

Dans un compte-rendu de visite daté du 16 décembre, obtenu dans le cadre d'une requête pour publication de documents officiels et consulté par Reuters, l'ONR (Office britannique de régulation nucléaire) estime que la culture de l'usine du Creusot est insuffisante en matière de sécurité nucléaire et s'inquiète des conséquences potentielles sur le projet d'Hinkley Point.

L'ONR a confirmé vendredi la véracité de ce document et a déclaré avoir depuis décidé de mener une nouvelle série d'inspections auprès d'EDF et de sa chaîne de fournisseurs afin de s'assurer que la fabrication de tous les équipements est conforme aux standards requis.

Une nouvelle enquête pour évaluer les progrès

Une porte-parole de l'ONR a déclaré que le régulateur procéderait à une enquête réglementaire d'ici la fin de l'année pour évaluer les progrès réalisés par EDF dans la supervision de la qualité de sa chaîne de fournisseurs.

L'enquête de l'ONR a été menée car Areva doit fabriquer les réacteurs de la nouvelle centrale britannique d'Hinkley Point.

Un haut responsable de l'ASN avait estimé récemment que les outils de production de la forge exploitée au Creusot étaient sont sous-dimensionnés pour produire de gros composants nucléaires.

Pour Reuters, Geert De Clercq à Paris et Karolin Schaps à Londres, version française Jean-Michel Bélot, édité par Benoît Van Overstraeten

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus