L'Autorité de la concurrence favorable à une ouverture de la vente de médicaments hors pharmacies

Le gendarme de la concurrence publie un avis sur la commercialisation des médicaments. L'Autorité se dit favorable à la vente de certains médicaments hors pharmacies, sous conditions.

Partager
L'Autorité de la concurrence favorable à une ouverture de la vente de médicaments hors pharmacies

Fronde des pharmaciens en vue. L'Autorité de la concurrence publie un avis (un texte de 168 pages) ce 19 décembre sur la vente de médicaments. Elle entrouve la porte à la vente de certains médicaments hors grandes surfaces. "L'Autorité est convaincue que le maintien du statu quo ne constitue pas une option efficace, ni pour les consommateurs, ni pour les pharmaciens d'officine. Il est nécessaire dès lors de desserrer la contrainte et d'examiner les conditions dans lesquelles une ouverture de la distribution du médicament en ville est envisageable, en France" annonce-t-elle.

L'autorité part d'un constat : les écarts de prix sur des médicaments non-remboursés peuvent aller de 1 à 4 d'une officine à l'autre. Une ouverture partielle de la vente hors pharmacie permettrait de faire baisser prix des médicaments non remboursés de 11 à 16%.

ouverture sous conditions

"L'Autorité de la concurrence demeure favorable, à l'issue de sa consultation publique, à la vente des médicaments d'automédication et de certains produits "frontières" (comme par exemple les tests de grossesse, produits d'entretien pour lentilles de contact) en parapharmacie ou en grandes surfaces, en plus des pharmacies, parce qu'elle est convaincue, notamment au regard d'exemples étrangers, que ces formes de commerce, qui ont des capacités de négociation très fortes avec les fournisseurs, pourront offrir des avantages aux consommateurs en termes de services ou de prix", indique-t-elle sur son site web. "Cependant, il convient d'encadrer la commercialisation par des règles strictes, qui garantissent la qualité et la sécurité de la vente du médicament, et notamment la présence d'un pharmacien diplômé, la création d'un espace de vente dédié et l'obligation de délivrance d'un conseil. Ces mesures permettront de garantir que les médicaments ne seront pas banalisés dans les nouveaux points de vente". L'Autorité cite l'exemple de l'Italie, qui a fait ce choix d'une libéralisation limitée et encadrée dans les années 2000.

marisol touraine hostile à la libéralisation

Cet avis de l'Autorité de la concurrence n'a qu'une valeur consultative. Marisol Touraine s'est d'ailleurs empressée de rappeler qu'elle était hostile à cette libéralisation. Dans un communiqué, la Ministre de la Santé "réaffirme son attachement au monopole officinal sur les médicaments, qui permet à notre pays de sécuriser leur dispensation et d'agir efficacement contre la contrefaçon, tout en garantissant l'accès de nos concitoyens aux médicaments sur l'ensemble du territoire". La ministre se dit également "attentive" à ce que les négociations en cours sur la rémunération des pharmaciens "débouchent rapidement".

0 Commentaire

L'Autorité de la concurrence favorable à une ouverture de la vente de médicaments hors pharmacies

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS