Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

L'autorisation du cuivre dans l'agriculture bio prolongée

, , ,

Publié le

Bio Les experts de  l'Union Européenne  se sont prononcés en faveur du renouvellement de l'autorisation du cuivre dans l'agriculture biologique malgré les risques en matière de pollution des sols.  

L'autorisation du cuivre dans l'agriculture bio prolongée
L'homologation du cuivre, seul élément minéral autorisé dans l'agriculture bio, renouvelée par Bruxelles
© REGIS DUVIGNAU

Le 31 janvier 2019, l'autorisation de l'utilisation des composés à base de cuivre dans l'agriculture biologique arrive à expiration. Alors que l'agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) avait souligné les risques pour la pollution des sols, les experts européens ont décidé de renouveler pour 7 ans l'autorisation de la substance. Pour Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture français, "cette décision est conforme aux attentes de la France et assure la pérennité de l'agriculture biologique". 

Le cuivre, un fongicide autorisé dans l'agriculture biologique

Utilisé pour mieux contrôler les maladies fongicides et bactéricides, le cuivre est l'un des seuls éléments minéraux autorisé dans l'agriculture biologique. On le retrouve notamment dans la bouillie bordelaise (mélange de sulfate de cuivre et de chaux) pour lutter contre le mildiou dans les vignes, des pommes de terre ou contre la tavelure du pommier. Selon l’EFSA (Autorité européenne pour la sécurité alimentaire), le cuivre est le pesticide le plus retrouvé sur les aliments biologiques. 

Des risques de pollutions des sols

Un produit indispensable donc, mais toxique. La substance est, en effet, jugée nocive pour les sols. A ce titre, dès 2008, l'Anses, l’agence française de sécurité sanitaire, avait émis un avis proposant de limiter l’utilisation du cuivre à 4 kg/ha/an en agriculture. Une opinion reprise 5 ans plus tard par l’EFSA.

Si ces décisions n'avaient, jusqu'alors pas été suivies d'effets, le débat autour du cuivre est revenu sur le devant de la scène alors que l'autorisation du produit arrive à expiration en janvier 2019. Et cette fois, les experts européens ont décidé de suivre les recommandations des agences de santé en autorisant le produit, mais en abaissant la limite autorisée d'un tiers à 4 kg/ha/an. Dans sa décision, la Commission considère que cette prolongation "améliore la protection de l’environnement en limitant les doses d’application, tout en maintenant un outil important pour la protection des cultures"

Une décision saluée par Didier Guillaume

Présent aux assises du bio qui se tenait ce 27 novembre à Paris, le ministre français de l'agriculture a salué une décision "importante pour la pérennité de l'agriculture bio". La France s'était en effet montrée favorable au renouvellement de l'autorisation et à un abaissement des seuils. D'autres pays européens, à l'image des Pays-Bas ou du Danemark, qui ont déjà interdit le produit dans leur agriculture biologique, militaient pour la prohibition de la substance.

Le ministre français a, par ailleurs, indiqué qu'une feuille de route sur le sujet serait présentée au comité d'orientation stratégique et de suivi (COS) écophyto du 1er trimestre 2019. Elle intégrerait notamment "la diffusion des bonnes pratiques pour diminuer l'utilisation du cuivre dans l'agriculture, la formation des acteurs et la recherche et le développement en la matière", selon un conseiller du ministre cité par l'AFP. 
 


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle