[L'auto passe au vert] Le GPL, une alternative moins polluante qui peine toujours à séduire

Disponible en France depuis les années 80, le GPL propose une motorisation aux émissions de CO2 plus faibles que les énergies fossiles, et sans particules fines. Des particularités lui permettant d'être moins coûteux que les équivalents diesel et essence. Pourtant, l'alternative a du mal à séduire et ne représente qu'environ 1 % du parc automobile français.

Partager

[L'auto passe au vert] Le GPL, une alternative moins polluante qui peine toujours à séduire
Le Dacia Duster est disponible en motorisation GPL depuis début 2020.

Si tous les yeux sont généralement rivés vers l'électrique quand il s'agit d'envisager une alternative "propre" au moteurs automobiles thermiques, il existe une autre solution disponible depuis les années 80. Bien qu'il ne soit pas exempt de toute pollution, le GPL peut s'avérer être un bon choix pour celui qui souhaite réduire ses émissions et faire des économies à la pompe.

Abréviation de Gaz de pétrole liquéfié, le GPL est un mélange d'hydrocarbures (majoritairement du propane et du butane) issu du raffinage du pétrole à 40 % et du traitement du gaz naturel pour 60 %. Souvent présenté comme un carburant propre, il n'émet en effet aucune particule fine. Cependant, même si le bilan reste inférieur à celui de l'essence ou du gazole (entre -5 % et 20 %), sa production et son utilisation émettent du CO2.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le Bio GPL pollue encore moins

Pour ceux qui veulent réduire coûte que coûte les rejets de dioxyde de carbone, il existe une variante nettement plus écologique, le Bio GPL. Issu de biomasses (végétales et animales), le carburant est arrivé sur le marché européen courant 2018. "Quand vous roulez avec un bio GPL, vous réduisez vos émissions de 80 % par rapport à l'équivalent fossile", expliquait Joël Pedessac, directeur général du Comité Français du Butane et du Propane (CFBP), lors des Rencontres internationales des véhicules écologiques (RIVE) le 7 juillet dernier.

Son association, qui milite pour une meilleure généralisation de l'utilisation du GPL (fossile ou non), ne manque pas d'arguments pour mettre en avant le combustible. En premier lieu, le prix : le CFBP avance des véhicules neufs "à partir de 10 000 euros". Dans les faits, les modèles GPL ne sont pas plus chers que les équivalents thermiques, mais pas forcément moins non plus. Depuis le début de l'année, le groupe Renault et notamment sa marque Dacia multiplient par exemple les offres GPL. Comptez 18 000 euros pour une Clio et 12 490 euros pour un Duster, chacun doté de ce type de motorisation, soit l'exact même prix que la version essence.

Des économies de tous les jours

Les véritables économies se font ailleurs. En raison de leurs émissions plus faibles, les véhicules GPL des générations les plus récentes sont exempts de malus écologique, et peuvent bénéficier d'une prime à la conversion pouvant monter jusqu'à 3 000 euros. De plus, depuis le 1er janvier 2020, toutes les régions françaises prennent en charge une partie variable du prix de la carte grise, ce qui permet de l'obtenir gratuitement ou à moitié prix, selon l'endroit. De nombreux parkings et voiries propose également des tarifs réduits, voire gratuits, aux véhicules GPL. Et le meilleur pour la fin, le prix moyen du carburant à la pompe est, au moment de l'écriture de cet article, de 0,82 euro par litre. Il s'établit à 1,43 euro pour le SP98, 1,38 euro pour le SP95 et 1,35 euro pour l'essence E10. Seul le superéthanol, éternel bon marché mais boudé, reste bien en deçà, avec 0,67 euro.

Autre point non financier à prendre en compte, les véhicules GPL neufs sont tous classés Crit'air 1, ce qui leur permet de rouler tout le temps, peu importe les restrictions en vigueur lors d'un pic de pollution. La motorisation offre également une autonomie généralement comprise entre 400 et 600 km. D'autant plus que, comme un véhicule hybride électrique, il est possible de passer à tout moment au carburant thermique.

1 % du parc automobile français

Malgré plusieurs avantages, les véhicules GPL restent encore marginaux. On en compte environ 25 millions partout dans le monde, 7,5 en Europe et seulement 200 000 dans l'Hexagone, soit 1 % du parc automobile français. Des chiffres bien bas, pouvant être à la fois la cause et la conséquence d'un réseau de distribution encore peu développé. Environ 1 650 stations-service proposent le carburant, soit 1/7e du total français. Autre explication probable, bien que l'installation de soupapes de sécurité soit obligatoire depuis 1 999, dans l'imaginaire collectif, les voitures au gaz restent plus sujettes aux explosion que les autres.

Cependant, tout ne semble pas perdu. Selon les chiffres du CFBP, il s'est vendu en juin 2020, 2 847 véhicules GPL neufs soit 13 fois plus que le même mois de l'année dernière. "Il s'agit de la plus forte progression de ventes sur le segment des énergies alternatives", se félicite le comité. La progression se fera lentement, mais sûrement.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS