Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Australie exclut le chinois Huawei du déploiement du réseau mobile 5G sur son territoire

, , , ,

Publié le

L'Australie a annoncé, jeudi 23 août, exclure l'équipementier chinois Huawei Technologies des opérations de déploiement du réseau mobile 5G sur son territoire, invoquant des risques d’ingérence étrangère et de piratage.

L'Australie exclut le chinois Huawei du déploiement du réseau mobile 5G sur son territoire
L'Australie a exclu l'équipementier chinois Huawei Technologies des opérations de déploiement du réseau mobile 5G sur son territoire, invoquant des risques d’ingérence étrangère et de piratage. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman
© Yves Herman

Le géant des télécoms chinois Huawei Technologies a été exclu par l'Australie, jeudi 23 août, du déploiement de la prochaine génération de mobile 5G sur le territoire national. Des risques d'ingérences étrangères et de piratage ont été invoquées pour justifier ce choix.

La décision, conforme à l'avis des services de sécurité, témoigne du durcissement de la position de Canberra vis-à-vis de la Chine, son principal partenaire commercial, après les allégations d’ingérences chinoises dans la politique australienne. Elle rapproche par ailleurs l'Australie des Etats-Unis, qui ont pris des mesures à l'encontre de Huawei et de son compatriote ZTE pour des raisons similaires.

Des mesures de sécurité appliquées aux opérateurs, étendues aux équipementiers télécoms

Le gouvernement australien annonce dans un courrier électronique que les mesures de sécurité appliquées aux opérateurs de télécommunication sont désormais étendues aux équipementiers. Les entreprises "susceptibles d’être soumises aux décisions extrajudiciaires d’un gouvernement étranger" exposeraient le réseau national au risque d'accès non autorisés ou à des ingérences, dit-il dans ce communiqué.

Huawei n'est pas nommément cité mais un responsable gouvernemental ayant requis l'anonymat a précisé que la décision visait bien le groupe chinois. La branche australienne de ce dernier, qui dément dépendre de Pékin, déplore sur Twitter une décision "extrêmement décevante pour les consommateurs".

Avec Reuters (Tom Westbrook et Byron Kaye, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle