L’attaque des sites de Saudi Aramco impacte gravement la production de produits pétrochimiques

Partager
L’attaque des sites de Saudi Aramco impacte gravement la production de produits pétrochimiques
Le site d'Abqaiq, avant les attaques

Dans la nuit du samedi 14 septembre, deux sites d’Aramco ont été attaqués par drones, obligeant le géant pétrolier à arrêter une partie de sa production. Si aucun mort n’est à déplorer, les répercussions de ce que l’Arabie Saoudite qualifie d’attentat sur le secteur pétrochimique sont énormes.

La plus grande usine de raffinage d’Aramco, située à Abqaiq, ainsi qu’un champ pétrolier à Khurais étaient les cibles de l’attaque. Les premières estimations font état d’un arrêt de 50% de la capacité totale de production de l’entreprise, soit près de 5,7 millions de barils, et d’un arrêt de la production de gaz, soit 56 millions de mètres cube de gaz par jour. Le ministre de l’Energie saoudien a également précisé que cette interruption allait avoir de sérieuses conséquences sur la production de produits pétrochimiques. La cessation de la production de gaz, utilisé pour produire 700 000 barils de gaz liquide par jour, va également impacter la production d’éthane de près de 50%.

Sabic, qui appartient en partie à Saudi Aramco, a annoncé que 49% de son approvisionnement était coupé. Yanbu National Petrochemical, une de ses succursales, est privée de 30% de ses approvisionnements, ce qui va fortement impacter la production de son vapocraqueur, d’une capacité de 1,3 million de tonnes d’éthylène par an et de 400 000 tonnes de propylène. Yanbu exploite également des unités de 900 000 tonnes par an de polyéthylène, 400 000 tonnes de polypropylène, 700 000 tonnes d’éthylène glycol, 250 000 tonnes d’aromatiques et 100 000 tonnes de butène-1.

L’approvisionnement de Saudi Kayan, une autre filiale de Sabic, a également été réduit de 50% depuis samedi. Kayan exploite une unité de polyéthylène de basse densité et une de polyéthylène de haute densité, de 300 000 tonnes par an chacune, ainsi qu’une unité de polypropylène de 350 000 tonnes par an.

National Industrialization Company, une entreprise privée saoudienne, a annoncé que 41% de son approvisionnement en matière première avait été coupé, le dimanche 15 septembre 2019. Ses succursales, Saudi Polyolefines Co et Saudi Ethylene & Polyethylene Co, qui ont une capacité combinée de 1 million de tonnes par an d’éthylène et 400 000 tonnes par an de polyéthylène de haute densité et 400 000 autres de basse densité, risquent d’être très impactées.

Parmi les autres entreprises qui vont souffrir de ces attaques, on compte Sahara International Petrochemical, Advanced Petrochemical Co, et The National Petrochemical, qui ont chacune rapporté un déficit de 40% dans leur approvisionnement. La moins mise en difficulté sera Sadara, une joint-venture entre Dow et Aramco, à qui il devrait seulement manquer 16% des matières premières dont elle a besoin pour sa production. Saudi Aramco n’a pour l’instant pas annoncé de date pour un retour à la normale de sa production.

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Dessinateur-Projeteur F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

89 - OFFICE AUXERROIS DE L'HABITAT

Diagnostics techniques immobiliers ( agence nord / secteur 1)

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS