Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L'assemblée générale d'Engie (ex-GDF Suez) rejette la résolution anti loi Florange

, , , ,

Publié le , mis à jour le 29/04/2015 À 09H27

L'assemblée générale des actionnaires d'Engie a rejeté le 28 avril une résolution qui visait à empêcher l'instauration de droits de vote doubles au sein de la société, prévue dans le cadre de la loi Florange.

L'assemblée générale d'Engie (ex-GDF Suez) rejette la résolution anti loi Florange © D.R.

L'assemblée générale des actionnaires d'Engie (ex-GDF Suez) a rejeté le 28 avril la résolution qui visait à empêcher l'instauration de droits de vote doubles au sein de la société, prévue dans le cadre de la loi Florange. Cette résolution présentée par la direction de l'énergéticien n'avait pratiquement aucune chance d'être adoptée en raison du choix de l'Etat, premier actionnaire du groupe avec 33,3% du capital à fin 2014, de voter contre.

Alors que la résolution devait être approuvée par les deux tiers des votes des actionnaires pour être adoptée, elle n'a recueilli que 39,96% des voix. Les droits de vote doubles instaurés par la loi Florange pourraient permettre à l'Etat français de réduire sa participation dans GDF Suez tout en conservant son influence sur les décisions prises en assemblée générale.

projets de cessions d'actifs pour le gouvernement

La loi précise en outre que l'Etat peut réduire temporairement sa participation dans des entreprises comme GDF Suez en dessous d'un seuil minimal requis à condition d'atteindre à nouveau ce seuil de capital ou de droits de vote dans un délai de deux ans, ce qui fait de l'énergéticien un candidat tout désigné aux projets de cessions d'actifs du gouvernement.

La question des droits de vote doubles anime les assemblées générales cette année. Chez Renault, elle fait l'objet d'un bras de fer entre le gouvernement et la direction du constructeur automobile.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle