L'Usine Aéro

L’assemblage final du premier A350 démarre à Toulouse

, , , ,

Publié le

 Le programme A350 est entré dans une nouvelle phase.

L’assemblage final du premier A350 démarre à Toulouse © Airbus

Airbus a engagé, jeudi 5 avril, l’assemblage final du premier exemplaire de ce nouveau long courrier, dont la mise en service commerciale ne devrait intervenir qu’au début de l’année 2014. L’assemblage se fera en plusieurs étapes : la partie centrale du fuselage vient à peine d’arriver, en provenance de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 4 avril, précédée par la partie avant du fuselage, livrée, également de Saint-Nazaire, dès la toute fin d’année dernière. La livraison de la partie arrière, en provenance de Hambourg, est attendue pour les prochaines semaines, suivie de la livraison de la voilure, qui doit être livrée par les usines de Broughton, au Royaume-Uni.

Ce premier avion, qui sera assemblé d’ici l’été, est destiné aux essais statiques, il ne volera pas. C’est un avion structurel, sans les systèmes électriques, électroniques et hydrauliques, une "coquille" vide, destinée à être "torturée", pour tester la solidité des pièces. Il sera testé en conditions extrêmes. Les éléments de l'avion pourront être soumis à des pressions allant jusqu'à la rupture ou la cassure. Ces tests, qui dureront un an et demi, avec une équipe d'une centaine de personnes, conditionnent le démarrage des essais en vol.

Six mois

L’assemblage du MSN1, premier appareil destiné aux essais en vol, débutera au cours de l’été prochain et devrait nécessiter six mois. Le premier vol est prévu pour le début de l’année prochaine, suivront les essais en vol et les démarches de certification. La livraison du premier appareil à la compagnie Qatar Airways est programmée pour la fin de l’année 2013.

C’est à proximité de la chaîne A330 à Toulouse qu'est installée la nouvelle chaîne d’assemblage de l’Airbus A350. Les travaux du bâtiment (72 000 m2, dont 53 000 m2 pour le hall d’assemblage proprement dit et 19 000 m2 de bâtiments annexes destinés à accueillir la logistique, les magasins, les ateliers et bureaux) se sont achevés au troisième trimestre 2011 et les principaux outillages ont été installés entre septembre 2010 et septembre 2011. Une partie de la toiture a été équipée de panneaux photovoltaïques, pour une puissance de 1 MWc.

La construction et les infrastructures périphériques nécessaires au  fonctionnement de cette chaîne d'assemblage ont mobilisé un investissement de l’ordre de 140 millions d’euros. 300 personnes travailleront sur ce site dès les prochaines semaines. L’effectif sera porté à 600 personnes dès la fin de cette année, pour atteindre entre 1 200 et 1 500 personnes à pleine cadence, soit une prévision 10 avions par mois en 2018.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte