L’ASN relève des lacunes chez deux filiales d’Areva à Cadarache

L’Autorité de sûreté nucléaire a mené des opérations de contrôle sur la sous-traitance et la radioprotection sur le site des Bouches-du-Rhône.

Partager

L’ASN relève des lacunes chez deux filiales d’Areva à Cadarache

A l’issue de ces contrôles, elle a révélé le 2 juillet que des lacunes significatives étaient présentes chez deux filiales du groupe nucléaire Areva.

"Il ressort de ces inspections que la démarche générale retenue par le CEA (l'exploitant du site, ndlr) pour assurer la surveillance des prestataires est globablement conforme aux principes fixés par la réglementation, à l'exception de celle qui concerne Areva NC et Areva TA, opérateurs industriels dans certaines installations, pour laquelle des lacunes significatives ont été relevées", a souligné l'ASN dans un rapport publié sur son site internet.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Notamment, en matière de radioprotection, l’autorité a estimé que les filiales devaient améliorer les modalités de surveillance des sous-traitants, car elles en ont la responsabilité. Elle a demandé à Areva NC de reprendre à sa charge certaines missions externalisées.

Au total, ce sont 13 inspections qui ont été menées entre le 12 et le 20 avril dont trois inopinées. Ce sont la division marseillaise de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), l'Inspection du travail, l'Autorité de sûreté nucléaire de défense (ASND) et l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) qui en ont eu la charge.

L’ASN considère aussi que l'application concrète de cette démarche de surveillance des prestataires sur le terrain par le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) "doit être améliorée, ainsi que la qualité des plans de surveillance, jugée hétérogène sur la base des dossiers examinés".

Elle estime également "que le CEA doit être attentif à la gestion et au maintien des compétences nécessaires au respect de la qualité et du niveau de sûreté des activités sous-traitées".

BARBARA LEBLANC

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS