L'ASN confirme ses réserves sur le projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure

L'Autorité de sûreté nucléaire vient d'émettre son avis définitif sur le projet Cigéo de l'Andra. Si le dossier a atteint une "maturité techinique satisfaisante", l'ASN a confirmé ses réserves sur les déchets radioactifs bitumineux, l'architecture de stockage et la sécurité

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'ASN confirme ses réserves sur le projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure
Le projet Cigeo

L’Andra va encore devoir revoir sa copie pour le projet de stockage de déchets radioactifs de Bure. L'ASN vient de rendre son avis définitif sur le dossier d'option de sûreté déposé par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs en avril 2016, pour faire évaluer le projet Cigéo, dans la perspective du dépôt de la demande d'autorisation.

Pour l'ASN, ce projet "a atteint globalement une maturité technique satisfaisante au stade du dossier d’options de sûreté". Pour l'agence, le dossier est "documenté et étayé et constitue un progrès significatif par rapport aux précédents dossiers ayant fait l’objet d’avis de l’ASN". L’Andra interprète l’avis comme une confirmation qu’il prend bien toutes les précautions requises et que globalement le dossier tient la route. "L’ASN a souligné la maturité technologique du projet et la qualité du dossier", commente Soraya Thabet, directrice de la sûreté à l’Andra.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des réserves sur 20% des déchets à stocker

Mais tout n'est pas encore parfait. Certaines options retenues par l'Andra soulèvent "des remarques complémentaires, voire des réserves", relate l'ASN. L'agence évoque notamment la gestion des déchets radioactifs bitumineux. Ces déchets, qui représenteront environ 18% de l'ensemble des déchets stockés par Cigéo, sont très inflammables. Elle émet également des réserves sur l’architecture du stockage, le dimensionnement de l’installation face aux agressions, la surveillance de l’installation et la gestion des situations post-accidentelles. Selon elles, ces différents points pourraient conduire à des évolutions de conception de l’installation. L’ASN soumet son projet d’avis à la consultation du public. Elle arrêtera son avis final à l’issue de ces consultations en octobre 2017.

L’Andra prévoit de déposer la demande d’autorisation de création de l’installation Cigéo en 2019 et un début de la construction en 2022. L'installation à Bure (Meuse) de ce centre de stockage industriel géologique (Cigeo) fait débat depuis plusieurs années. Dans la région, nombreux sont les opposants à cette entreposage de déchets hautement actifs à près de 500 mètres sous terre pour une très longue durée.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS