L'arrivée surprise de Brigitte et Emmanuel Macron sur la plage du Touquet... en Rafale

Fallait-il publier ce scoop de dimension internationale, au risque de dévoiler une partie de la vie privée de ceux qui nous gouvernent ? Ou garder l'information par-devers nous pour respecter les usages ? Le droit de savoir de nos lecteurs l'a emporté. A vous maintenant de vous faire un avis. 

Partager
L'arrivée surprise de Brigitte et Emmanuel Macron sur la plage du Touquet... en Rafale
Emmanuel Macron a de nouveau revêtu une combinaison de pilote de chasse... mais cette fois-ci sur la sable de la plage du Touquet.

Mise à jour : malgré les nombreux indices distillés dans le texte, certains d'entre vous ont mordu à l'hameçon. Il s'agit bel et bien d'un poisson d'avril et non d'un véritable "scoop de dimension internationale".

Les habitués de la terrasse en plein air du Nemo au Touquet Plage s'en souviendront longtemps. Vendredi 30 mars peu après minuit, les consommateurs qui s'étaient attardés ont pu se demander s'ils n'avaient pas un peu trop abusé de la boisson houblonnée qui fait l'honneur du Nord de la France et de l'Europe. "J'aurais vu un OVNI, ça n'aurait pas été autrement", témoigne Mathieu S., 35 ans, responsable marketing de la très ancienne Menuiserie touquettoise. Il en a pourtant vu d'autres sur cette plage qui accueille chaque année les moto-cross, lors de l'Enduropale.

Des chars oui... mais à voile

Mais, mis à part cette parenthèse annuelle, l'ambiance est plutôt aux chars à voile et aux promenades familiales entre personnes de bonne compagnie qu'au survol par des avions de chasse. Et encore moins à un atterrissage de l'entre d'eux, surtout qu' il s'agissait du fleuron de l'industrie aéronautique française : le Rafale.

L'appareil n'était pas en perdition et ne s'est pas posé sur la plus chic plage de la mer du Nord par erreur ou en raison d'une panne technique. C'est à dessein qu'il a effectué cette manoeuvre puisqu'à son bord se trouvait le couple le plus connu de la station balnéaire du Pas-de-Calais : Brigitte et Emmanuel Macron.

Le président de la République dort peu, c'est de notoriété publique, trois ou quatre heures par nuit. Mais ce que personne ne savait c'est qu'il profitait de ces courtes nuits pour devenir pilote de chasse, un rêve de jeunesse qu'il cachait, préférant expliquer son amour de la littérature. "C'est plus raccord avec le goût des électeurs français, assure le conseiller en communication Franck Tapiro. Quand on est en charge de la France, on sait que lire des livres impacte plus que se passionner pour les avions à l'heure d'aujourd'hui."

Une visite qui ne devait rien au hasard

Ce n'était donc pas un hasard si, à peine deux mois après son élection, il avait revêtu la combinaison des pilotes de chasse lors d'une visite restée célèbre de la base militaire d'Istres. C'est lors de cette rencontre avec nos militaires de l'armée de l'air que le déclic se produisit. Jupiter voulait devenir le maître des airs et entreprit de prendre des cours de pilotage dans le plus grand des secrets. Pour ce surdoué de la politique, devenir pilote n'a aussi été qu'une formalité. A peine trois mois après avoir commencé son apprentissage, il maîtrisait déjà les commandes d'un Rafale et participait incognito à une exhibition de la patrouille de France, aux côtés de Michel Drucker, dont on connaît l'admiration pour les avions. Le toujours piquant animateur de France 2 avouait à l'issue de ce vol avoir trouvé le président "formidable. Je n'ai jamais été le passager d'un pilote aussi doué. Il pilote mieux que Thomas Pesquet", s'emportait le présentateur vedette de France 2.

La promesse faite à Brigitte

Cette première étape franchie, quelques heures suffirent à Emmanuel Macron pour acquérir la maîtrise du Rafale. "C'est une performance extraordinaire, remarque Robert Delaile, spécialiste du pilotage. Il a appris à piloter sur son smartphone entre deux rendez-vous, sinon il s'exerçait la nuit."

Les entraînements furent noctures car le Président devait compter avec la phobie de son épouse pour les sports extrêmes. Elle lui avait fait jurer de ne jamais piloter un avion ni même un scooter 125, ce qu'il avait accepté par amour. C'est donc sans se méfier que Brigitte Macron rejoignit vendredi après-midi dernier l'aéroport militaire de Villacoublay. Son époux lui avait fait croire qu'il la retouverait le lendemain au Touquet en empruntant le chemin de fer : "Il lui a expliqué qu'il devait faire ce signe aux cheminots", assure Line Renaud, une intime du couple Macron, présente à la Rotonde le soir du premier tour.

La surprise du Président

Car les Macron sont très attachés à leur vie de famille et il n'était pas question de fêter Pâques à Paris ou de finir la journée sans que chaque convive ait ingéré un pot de Trognella, la spécialité chocolatière élaborée par un neveu de Madame Macron. C'est une tradition familiale. Et "les traditions, le président qui a tout disrupté, y tient beaucoup", révèle Stéphane Bern.

C'est donc sans se douter de rien que Brigitte Macron a embarqué dans un Rafale piloté par son mari, qu'elle n'a pas reconnu puisqu'il était déjà assis dans le cockpit à son arrivée et qu'il était équipé d'un casque et d'écouteurs. Quelle ne fût pas sa surprise quand il ôta tout cet attirail après son atterrissage évidemment réussi sur la plage du Touquet. "Quand on réussit à réformer la France, on n'a aucun mal à atterrir en terrain hostile", analysait un de nos meilleurs commentateurs politiques qui souhaite rester anonyme. La plage longue de 2 kilomètres était tout à fait adaptée, comme le confirme Françoise Saplane, expert militaire auprès des chaînes d'information continue (y compris les jours fériés). "La seule difficulté c'est le sable de la plage qui peut provoquer des dérapages, mais pour un pilote aussi expérimenté et talentueux, le risque était minime, surtout par beau temps", expliquait la spécialiste.

Pas de polémique... surtout le 1er avril

Seul hic à ce week end pascal qui s'annonçait parfait, Emmanuel Macron souhaitait que cette escapade restât secrète. Les injustes polémiques qui avaient suivi le choix d'un hôtel à proximité du château de Chambord pour fêter l'anniversaire du plus jeune président français ne sont pas oubliées. Emmanuel Macron espérait la discrétion. Mais les journalistes de L'Usine Nouvelle veillaient et avaient bien remarqué que cette année Pâques se fêtait le 1er avril. Le lapin et le poisson réunis le même jour, ça n'arrive pas tous les ans par Jupiter !

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Meyreuil

Aménagement de la Bastide Ballon

DATE DE REPONSE 13/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS