L'Usine Aéro

L'armée subira la rigueur budgétaire

Publié le

Selon les Echos, l'armée pourrait devoir économiser 4,8 milliards d'euros sur trois ans. Les conséquences seront lourdes pour tous les fournisseurs de matériel militaire.

L'armée subira la rigueur budgétaire © DR

Alors que les retards dûs à Chorus ne sont pas encore résorbés, c'est encore une mauvaise nouvelle pour les fournisseurs de l'armée. Le ministère de la Défense pourrait chercher à économiser jusqu'à 4,8 milliards d'euros, selon le quotidien Les Echos.

Il s'agit d'une anticipation de la réduction des dépenses publiques annoncée par François Fillon. Plusieurs scénarios sont possibles, mais si le gel des dépenses annoncé est appliqué directement à l'armée, elle devra économiser 4,8 milliards d'euros sur son budget 2011-2013. 

La première source d'économie: les programmes d'armement. Des groupes comme EADS, Thales ou Safran vont devoir revoir leurs perpectives. Il est difficile de renégocier un contrat, et les commandes ont pour la plupart déjà été réduites lors de l'application du livre blanc de la défense, en 2007-2008. Ce sont les programmes en cours de négociation qui supporteront l'effort d'économie.

La Défense peut économiser sur d'autres secteurs (comme les effectifs), et attend toujours certaines recettes exceptionnelles, issus notamment de la vente de casernes. Le programme d'économies est à l'étude, il sera précisé courant juin.



 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte