L'arme la plus efficace contre les moustiques ? Le rayon laser !

Avec des faisceaux laser de faibles intensités, il est possible de détecter, d’identifier et de détruire des moustiques et autres insectes vecteurs de maladies comme la malaria, ou la maladie du dragon jaune, qui affecte les agrumes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'arme la plus efficace contre les moustiques ? Le rayon laser !

C’est un peu le principe de la guerre des étoiles, mais appliquée aux insectes. Un appareil à base de lasers est capable de détecter et d’identifier une espèce d’insectes volants porteurs de bactéries pathogènes, et de les détruire en plein vol. Baptisé Photonic Fence (barrière photonique), ce dispositif, destiné à contrôler les entrées d’insectes volants par l’ouverture d’une pièce ou d’une serre d’horticulture, est développé par l’Intellectual Ventures Laboratory, aux Etats-Unis.

Le système est constitué de trois modules. Le premier détecte le passage de l’insecte, le second l’identifie, et le troisième procède à l’éradication par une impulsion laser de faible intensité. Un logiciel pilote le tout en temps réel. La portée du système testé par les chercheurs est d’environ huit mètres.

Quelques milijoules suffisent

Deux insectes nuisibles ont été ciblés par les chercheurs, à titre de démonstration. Le moustique Anopheles stephensi, vecteur de la malaria, et le psylle Diaphorina citri, agent de propagation de la maladie du dragon jaune (citrus greening), qui affecte les agrumes. Pour les détecter, des technologies de pointe sont nécessaires. Deux lasers dont les faisceaux se croisent, avec en face des photodiodes pour mesurer leurs émissions. Quand un insecte passe dans les faisceaux, l’intensité mesurée diminue, et la cible est ainsi détectée. La scène est observée par une caméra à grande vitesse, qui filme à raison de 1000 images par seconde. Pour repérer les insectes visés, Photonic Fence ne se contente pas de l’analyse des images de la caméra : il identifie l’insecte en mesurant la fréquence de ses battements d’ailes.

Une fois la cible identifiée, il faut la détruire. Là encore, c’est un laser qui est utilisé. Mais contrairement aux armes laser "létales" que les militaires préparent, une très faible quantité d’énergie suffit pour mettre un moustique hors de combat : quelques millijoules. Ce qui est de bon augure pour une utilisation du système à proximité d’êtres humains.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS