Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L’Arabie Saoudite prête à acquérir 48 Eurofighter Typhoon, le concurrent du Rafale

Hassan Meddah , , , ,

Publié le

Après la Kuweït et le Qatar, l'Eurofighter Typhoon enregistre un nouveau succès en Arabie Saoudite. Riyad envisage d'acheter 48 exemplaires du bimoteur.

L’Arabie Saoudite prête à acquérir 48 Eurofighter Typhoon, le concurrent du Rafale
Le Typhoon du consortium européen Eurofighter a été vendu à plus de 623 exemplaires depuis l'origine du programme en 2003.
© U.S. Air Force photo by Senior Airman Kayla Newman

Les ventes d’avions de combat continuent à bien se porter au Moyen-Orient. L’Arabie Saoudite a signé un protocole d’accord avec le gouvernement britannique en vue d’acquérir 48 Typhoon auprès du consortium européen Eurofighter. L’accord a été rendu public vendredi 9 mars par le groupe de défense britannique BAE Systems qui fait partie du consortium, à l’occasion de la visite au Royaume-Uni du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

"C’est une étape positive vers un accord pour un contrat auprès de notre client. Nous sommes engagés à soutenir le Royaume dans la modernisation de ses Forces armées et le développement de capacités industrielles critiques inscrite dans le programme Vision 2030", précise dans son communiqué de presse le groupe BAE Systems.

623 appareils déjà vendus

Le consortium Eurofighter regroupe plusieurs industriels européens : BAE Systems (33%), les filiales espagnoles et allemandes d’Airbus Defence & Space (46%), ainsi que le groupe italien Leornardo (21%). Si l’annonce était traduite en véritable commande, ce serait un soulagement pour les usines qui fabriquent l’appareil. Certains sites de production et lignes d’assemblages de l’avion de combat sont menacés de réduction d’effectifs par l’absence de nouvelles commandes. Plus de 100 000 personnes sont concernées par la production de l’appareil bimoteur européen en Allemagne, en Italie et au Royaume-Uni.

Si le Rafale a remporté des contrats au Qatar, en Egypte et en Inde, le Typhoon a également enregistré des succès. En décembre dernier, le Quatar a annoncé son intention d’acheter 24 appareils tandis qu’en avril 2016, le Koweït signait un contrat pour 28 exemplaires. Avant cette annonce, le consortium avait indiqué que l’appareil avait été commandé à 623 exemplaires.
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

25/04/2018 - 13h08 -

Il dois s'agir de la seconde tranche que prévoyait le contrat initial et que l'Arabie Saoudite n'était pas pressée d'honorer au vu des capacités de l'avion... Etudiant même une option "Rafale" pour compléter son parc. Les anglais ont dû se montrer convaincants (*)... A noter que le contrat initial était lié au rachat par l'UK des Tornado saoudiens (72). Au demeurant, on peut trouver surprenant le remplacement d'avions d'attaque au sol/bombardement par des chasseurs (d'où la logique de l'option "Rafale"). Même remarque que (*)...
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus