Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

L'après-pesticides de l'agroéquipement

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

L'après-pesticides de l'agroéquipement
Le robot de desherbage Oz va permettre de réduire la consommation de pesticides.

Les entreprises citées

Chaque filière agricole doit réduire sa « dépendance aux intrants chimiques », a prévenu Emmanuel Macron à l’occasion des états généraux de l’alimentation. Un défi pour les industriels de l’agroéquipement (5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France) qui, jusqu’alors, vendaient les pulvérisateurs de pesticides. À eux d’intégrer robotisation et automatisme dans leurs machines de travail du sol et de désherbage, et de connecter leurs pulvérisateurs aux parcelles pour les rendre plus précis et plus traçables. Ils les vendront plus cher, mais au bénéfice d’une agriculture plus durable. Des pistes que ne renie pas Axema, le syndicat français des industriels de la filière de l’agroéquipement et l’agro-environnement. Alors que ses adhérents sortent enfin de trois ans de crise sur leur marché, le syndicat a ainsi initié la création de l’association RobAgri, regroupant une cinquantaine d’acteurs du public (laboratoires et instituts de recherche, pôles de compétitivité…) comme du privé (start-up comme grands groupes) pour développer la robotique agricole française de demain. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle