L'appertisé fait un pas prudent vers le plastique

 

Saupiquet va-t-il dynamiser le marché des filets de maquereaux avec sa publicité pour l'ouverture facile ? L'opercule aluminisé souple et pelable qui est ainsi promu pourrait apporter une bouffée d'oxygène à la conserve de poisson.

Un secteur qui pèse près de 120 millions d'euros, progresse au rythme de l'élargissement de l'offre et est en constante quête de modernité. Promoteur de l'Easy Peel, Impress en est, en tout cas, convaincu, et travaille activement sur de nouveaux développements de boîtes et de couvercles.

En effet, la bonne vieille boîte en fer-blanc doit évoluer. On lui reproche une image démodée et une ouverture parfois sportive. Porté par la mode du snacking et des salades préparées, le secteur a entamé, depuis la fin des années 1990, une cure de rajeunissement. Mais ces tentatives ont plutôt tendance à faire long feu. Ou doivent encore faire leurs preuves. A l'exemple du sachet souple de type Doypack, présenté lors de son lancement comme la plus importante innovation depuis que le thon est conditionné en boîte métallique ! On lui trouvait bien des avantages : stérilisation très rapide et amélioration du goût des aliments, praticité de l'ouverture, possibilités d'impression supérieures, intérêt logistique...

Echec du sachet

De nombreuses marques l'ont donc adopté : Petit Navire et Connétable pour le thon et des préparations pour salades, Saupiquet pour des salades et des dés de thon, Nautilus Food pour des crustacés... « Mais il ne fonctionne pas bien. La diversité des utilisations sème la confusion dans le rayon, et le consommateur ne veut pas payer plus cher un produit dont il ne perçoit pas la valeur supplémentaire qu'il apporte », constate Cédric Wehry, chef de groupe Petit Navire. Conséquence : Petit Navire renonce au thon en sachet, qui n'avait jamais atteint les 2 % de part de marché. « Il vaut mieux privilégier une segmentation par usage et par produit et non par emballage, analyse Cédric Wehry. Quant au sachet, il faut lui donner le temps d'entrer dans les habitudes des consommateurs. »

Qu'à cela ne tienne ! D'autres industriels jouent la carte du plastique. Par exemple, depuis l'été dernier, Cobreco propose une barquette micro-ondable pour sa tranche de thon entier naturel sous sa marque Arok. « Elle reste une boîte et ne perturbe pas le consommateur, le thon, ni aggloméré, ni émietté, se démoule facilement, et la possibilité de passer au micro-ondes ouvre la voie à d'autres modes de consommation », souligne Christian Bouiller, directeur commercial de Cobreco. Des atouts que soulignent les premiers résultats des ventes, dont la progression reste à confirmer car la mise en place dans la distribution n'est pas achevée. La concurrence se montre cependant réservée. Le sort du sachet souple a douché l'enthousiasme des partisans de la nouveauté. Le métal a encore de l'avenir...

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS