Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L’appel des grands patrons français pour le climat… et sa contrepartie

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

A trois jours de l’ouverture de la COP21, 39 dirigeants de grandes entreprises françaises ont décidé de frapper fort en s’engageant dans des solutions et investissements chiffrés pour lutter contre le réchauffement climatique. Avec une contrepartie : obtenir des mécanismes de tarification carbone à travers le monde.


DR

C’est en se retrouvant fin septembre à New-York, avec sept autres grands patrons français à l’occasion du Business Dialogue, qui réunit grands dirigeants et décideurs internationaux sur le climat, que Jean-Pierre Clamadieu, le PDG du chimiste Solvay, a eu l’idée. Mobiliser les chefs des plus grandes entreprises hexagonales, souvent décriées pour leur impact sur l’environnement, pour montrer leurs engagements concrets en faveur du climat et parler d’une même voix.

Le résultat est plutôt spectaculaire : 39 grands patrons, dont la quasi-totalité du Cac 40, ont signé ce jeudi 26 novembre un Manifeste pour le climat. Avec la bénédiction de François Hollande et Laurent Fabius, alors que s’ouvre le 29 novembre la COP21 à Paris.

De L’Oréal à Total, en passant par Carrefour et Axa

Energéticiens (Total, Engie), chimistes (Solvay, Arkema), industriels de tous horizons (Schneider Electric, Saint Gobain, Areva, SNCF, L’Oréal, Sanofi…) mais aussi distributeurs (Carrefour), banquiers et assureurs promettent de "contribuer à faire de la COP 21 un succès et à limiter à 2°C le réchauffement de notre planète".

En poursuivant leur stratégie de réduction de leurs impacts directs, via des engagements précis de réduction de leurs émissions pour 37 entreprises, tout en accompagnant leurs clients avec des produits et services durables.

45 milliards d’euros pour des projets industriels et de R&D

Concrètement, ils s’engagent, d’ici à 2020, à injecter au moins 45 milliards d’euros dans des projets industriels et de R&D dans les énergies renouvelables (notamment l’hydraulique, l’éolien, le solaire), l'efficacité énergétique et d'autres technologies bas carbone.

Parmi leurs promesses : réduire systématiquement les émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie de leurs produits, diminuer le gaspillage alimentaire et l'emballage… Autres investissements annoncés pour les cinq prochaines années : 15 milliards d’euros dans de nouvelles capacités nucléaires, 30 milliards d’euros dans le gaz naturel présenté comme une énergie de transition.

Un prix carbone de 25 euros la tonne chez Solvay

Onze groupes se sont également dotés d’un prix interne du CO2 pour infléchir leurs décisions d’investissement ou accélérer leurs réductions d’émission. Chez Solvay, outre un engagement de réduire les émissions de plus de 4% par an, la rentabilité d’un projet sera ainsi calculée en se basant sur un prix interne du carbone de 25 euros la tonne à partir du 1er janvier 2016, alors qu’il est actuellement de 6 euros sur le marché européen. "Sur quelques sujets, cela conduira à des décisions différentes de celle qu’on aurait prises sans cette contrainte", estime son PDG.

Mais les grands patrons appellent aussi les grands pays à se mobiliser urgemment sur cette question, en instaurant des "mécanismes de tarification carbone, reliés entre eux, dans les principales régions économiques" du monde.

"Notre message est simple : nous sommes prêts à inventer le monde bas carbone de demain. Donnez-nous un cadre économique pour le faire", insiste Jean-Pierre Clamadieu. "Ce serait un signal important pour nos économies européennes", confie Patrick Pouyanné, le PDG de Total, qui craint un "problème de compétitivité" si les autres grandes puissances économiques, comme les Etats-Unis et la Chine, ne prennent pas rapidement le relais.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus