L'appel de Vivendi sur Mediaset examiné en décembre

MILAN (Reuters) - L'appel de Vivendi contre une enquête menée par l'autorité de tutelle des communications en Italie sur ses parts dans l’opérateur Telecom Italia et le groupe Mediaset sera examiné par un tribunal le 6 décembre, a-t-on appris ce mercredi par trois sources judiciaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'appel de Vivendi sur Mediaset examiné en décembre
L'appel de Vivendi contre une enquête menée par l'autorité de tutelle des communications en Italie sur ses parts dans l’opérateur Telecom Italia et le groupe Mediaset sera examiné par un tribunal le 6 décembre, a-t-on appris ce mercredi par trois sources judiciaires. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le groupe français est le premier actionnaire de l’opérateur télécom historique en Italie avec 23,9% du capital et le deuxième du groupe de médias contrôlé par la famille Berlusconi avec une participation de 28,8%.

L'autorité de tutelle des communications en Italie (Agcom) a annoncé en décembre 2020 l'ouverture d'une enquête sur les participations de Vivendi dans Telecom Italia et Mediaset.

Cette enquête, qui vise à établir si les participations de Vivendi dans les deux groupes n’enfreignent pas la loi italienne en matière de pluralité des médias, pourrait soutenir Mediaset dans sa lutte contre Vivendi.

Vivendi avait fait appel en février auprès d’un tribunal administratif italien de la décision de l’Agcom d'ouvrir cette enquête, qui pourrait durer jusqu'à six mois.

Le tribunal a annoncé mercredi qu'elle examinerait l’appel de Vivendi le 6 décembre, selon des sources.

Vivendi et Mediaset n'étaient pas immédiatement disponibles pour commenter ces informations.

Mediaset et Vivendi se sont brouillés depuis que le groupe français a fait capoter en 2016 le projet censé aboutir au rachat des activités de télévision payante de Mediaset et qu’il a pris une participation de 29% dans le diffuseur italien, ce que ce dernier considère comme une opération hostile.

Une bataille judiciaire est en cours depuis lors.

(Elvira Pollina et Domenico Lusi, version française Laura Marchioro, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS