L'année 2019 s'annonce incertaine pour l'auto européenne, selon l'Acea

PARIS (Reuters) - Cette année s'annonce particulièrement incertaine pour l'industrie automobile européenne, confrontée à une stagnation de ses ventes ainsi qu'aux risques du Brexit, des tarifs douaniers américains et du prochain tour de vis sur le CO2, a déclaré mercredi Carlos Tavares, qui assure cette année la présidence tournante de l'Acea (Association des constructeurs européens d'automobiles).
Partager
L'année 2019 s'annonce incertaine pour l'auto européenne, selon l'Acea
Cette année s'annonce particulièrement incertaine pour l'industrie automobile européenne, confrontée à une stagnation de ses ventes ainsi qu'aux risques du Brexit, des tarifs douaniers américains et du prochain tour de vis sur le CO2, a déclaré mercredi Carlos Tavares (photo), qui assure cette année la présidence tournante de l'Acea (Association des constructeurs européens d'automobiles). /Photo prise le 1er cctobre 2018/REUTERS/Régis Duvignau

"Nous pensons que 2019 sera très volatile, peut-être stable dans l'ensemble, mais avec des variations significatives selon les stratégies des différents constructeurs, et je pense qu'il va y avoir une grande diversité de stratégies", a dit le président du directoire de PSA.

Les constructeurs devront en effet adapter leurs productions dès le second semestre de cette année pour que leurs immatriculations de 2020 se conforment au nouveau plafond européen de 95 grammes fixé pour les émissions de CO2, contre 130 grammes actuellement.

Pour atteindre ces objectifs, les constructeurs doivent électrifier à marche forcée leur gamme car le diesel, moins émetteur de CO2 que l'essence, est tombé en disgrâce depuis l'affaire Volkswagen.

Or les voitures rechargeables - hybride essence-électrique ou électrique pur - n'ont représenté l'an dernier que 2% du marché neuf, un niveau très bas que l'Acea attribue à la fois à la faiblesse de l'offre, mais aussi à un déploiement insuffisant des infrastructures de recharge par les pouvoirs publics.

En 2019, l'Acea s'attend à ce que les ventes de voitures neuves dans l'Union européenne stagnent autour des 15 millions de 2018, interrompant ainsi une série de cinq années consécutives de croissance.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS