Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L'anglais Paragon se renforce en France

, , ,

Publié le

L'anglais Paragon transfère une activité de cartes sans contact de sa filiale ASK basée à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) dans son usine d’Argent-sur-Sauldre (Cher).

L'anglais Paragon se renforce en France © Paragon

Paragon ID, société issue du rapprochement entre le niçois ASK et la branche identification et traçabilité du groupe anglais Paragon, vient d'annoncer la fermeture d'un atelier d'assemblage et d'impression de cartes sans contact à Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes). Une partie de l'activité est transférée dans l'usine Paragon d'Argent-sur-Sauldre (Cher), notamment des machines de sérigraphie d'antennes RFID.

La direction assure qu'aucun licenciement n'est envisagé. "Nous renforçons la R&D et le service qualité à Sophia-Antipolis en créant 7 postes", explique Julien Zuccarelli, directeur de Paragon ID, qui dit ne vouloir laisser personne sur le bord de la route, d'autant que le marché du sans contact est très dynamique. Une vingtaine de postes sont aussi créés dans l'usine d'Argent-sur-Sauldre, qui emploie environ 200 personnes.

Six usines et 600 salariés

ASK, que Paragon a repris en mai 2017, change de dimension. "Ce rapprochement nous permet de renforcer notre efficacité industrielle et notre compétitivité", assure Julien Zuccarelli, qui a conservé son poste à la tête de Paragon ID, une entité qui pèse désormais 110 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 40 millions d'euros apportés par ASK. Cette branche de Paragon emploie 600 salariés et dispose de six usines : deux en Grande-Bretagne, une en France, une en Roumanie, une aux Etats-Unis et une en Chine. Celle d'Argent-sur-Sauldre reste la plus importante avec 200 salariés. Elle est en mesure d'absorber un surcroit d'activité.

Challenger de grands noms de l'identité et de la sécurisation comme Oberthur, Gemalto et Ingenico, Paragon ID fournit, entre autres, les passeports sécurisés d'une vingtaine de gouvernements, dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, Israël et la France.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus