Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L’ancienne usine Seita de Riom va devenir le siège du groupe auvergnat Bacacier

, , , ,

Publié le

Un an et demi après l’annonce de la fermeture de l’usine Seita de Riom, l'industriel auvergnat Bacacier annonce la reprise du site. 

L’ancienne usine Seita de Riom va devenir le siège du groupe auvergnat Bacacier
Les 22000 m² de l'usine Seita à Riom ont trouvé preneur.
© capture Google Maps

"C’est l’aboutissement de 18 mois de travail…". Jean-Christophe Vigouroux, PDG du groupe Bacacier, peut enfin savourer la bonne nouvelle. Après des mois de tractations intenses avec le groupe Impérial Tobacco, le site de la Seita à Riom (Puy-de-Dôme) - définitivement fermé depuis le printemps 2017 - a trouvé un repreneur. Le groupe Bacacier, dont le siège se situe à Aigueperse (Puy-de-Dôme), spécialiste de l’habillage métallique du bâtiment, a annoncé sa reprise pour en faire le siège européen de son entreprise.

"A l’horizon 2020, le projet du Groupe Bacacier devrait générer 220 emplois sur le site de Riom, parmi lesquels certains transferts depuis les autres sites du Groupe mais également une création nette de près de 130 emplois", précise le communiqué de la Seita.
A cette occasion, Bacacier s’est engagé "à examiner en priorité les candidatures des collaborateurs ou anciens collaborateurs du site de Riom qui seraient intéressés par ces postes qu’il sera amené à créer".

30 millions d’euros sur 5 ans

En novembre 2016, la Seita avait annoncé la fermeture de cette usine historique du groupe Imperial Tobacco, la dernière en France, laissant sur le carreau 239 salariés et 80 000 m² d’usine sur 22 hectares en friche. Son activité de production de cigarettes a définitivement cessé au printemps 2017.

Le Groupe Bacacier, qui compte à ce jour plus de 400 salariés, est un des leaders de l’habillage métallique du bâtiment français. Il développe une offre de produits sur les marchés industriels, tertiaires, agricoles et résidentiels. Présent sur 22 sites opérationnels en France, ce groupe transforme plus de 80 000 tonnes d’acier par an, ce qui représente 20% du marché français.

Le PDG du groupe souhaite investir 30 millions d’euros sur 5 ans dans l’ex-usine de la Seita pour créer son centre décisionnel et installer notamment le siège de sa direction.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle