L'analyse élémentaire pour suivre des procédés industriels

La société Iumtek commercialise un analyseur élémentaire basé sur la technologie optique, qui permet de détecter in situ les composés chimiques. Une mesure directe aidant à diagnostiquer le bon fonctionnement d'un procédé industriel.

Partager
L'analyse élémentaire pour suivre des procédés industriels

Un diagnostic en temps réel du procédé industriel. C'est ce que promet l'analyseur TX 1000 commercialisé par la start-up Iumtek créée en 2017. Cet instrument permet de déterminer la composition élémentaire de matériaux solides, liquides ou gazeux, et ce, sans besoin de préparation préalable. « Cofondée avec le CEA Investissement, la société Iumtek a pour vocation de mettre au point et de commercialiser des analyseurs s'appuyant sur la technologie de spectroscopie d'émission atomique de plasma induit par laser (LIBS). Cette technique se base sur l'envoi d'un rayon laser sur un matériau, engendrant un plasma lié à l'interaction lumière-matière. L'émission de lumière résultant du plasma est alors analysée par spectrométrie », explique Ronald Berger-Lefébure, président fondateur d'Iumtek. Avant de préciser : « Si cette technique optique a été découverte, il y a longtemps, pour le laboratoire, nous nous efforçons de la rendre plus robuste pour pouvoir l'embarquer au coeur des procédés industriels ». D'ailleurs, le côté innovant de la société lui a permis d'être lauréate du concours d'innovation i-Lab 2019 et d'intégrer l'accélérateur Deeptech d'Air Liquide.

Limiter le besoin d'analyses en laboratoire

L'analyseur TX 1000 d'Iumtek se distingue par sa polyvalence, étant capable de couvrir l'ensemble des éléments chimiques, contrairement à d'autres instruments actuellement disponibles sur le marché. « Le modèle TX 1000 peut aussi bien être utilisé pour des mesures hors ligne ou at line de composés chimiques », indique Ronald Berger-Lefébure. De plus, l'équipement est conçu de telle sorte qu'il puisse être utilisable pour des campagnes de mesures in situ sur des sites industriels, y compris ceux en milieu sévère. « Notre solution quasi non intrusive et en temps réel pourrait trouver des applications, en particulier en chimie ou en pétrochimie. Par exemple, le TX 1000 pourrait aider au contrôle du bon fonctionnement d'un procédé, en favorisant l'identification d'éléments chimiques indésirables durant les réactions », précise Ronald Berger-Lefébure. Avant d'ajouter : « Il n'y a donc plus besoin de faire venir des échantillons jusqu'au laboratoire pour obtenir la composition élémentaire ». En outre, l'emploi de la technologie LIBS peut tout à fait servir au contrôle qualité et à la traçabilité de produits ou encore à la surveillance des effluents de l'usine et des rejets dans l'environnement.

La société Iumtek ne s'est pas contentée d'optimiser sa solution sur sa partie hardware, mais également sur la partie software. « Nous avons mis au point une suite logicielle dénommée Prisma pour le traitement des spectres mesurés s'appuyant sur une interface logicielle homme-machine ergonomique et intuitive », détaille Ronald-Berger-Lefébure. Ainsi, Prisma comprend des outils d'aide à l'interprétation, de quantification et de création de modèles de prédiction basés sur des approches chimiométriques.

Si l'analyseur TX 1000 d'Iumtek vient tout juste d'arriver sur le marché, cela n'empêche pas la start-up d'envisager déjà d'autres développements, comme le précise Ronald Berger-Lefébure : « Nous devons rendre notre technologie toujours plus robuste, fiable et autonome. À plus long terme, nous avons l'ambition d'inclure davantage d'intelligence artificielle au niveau de l'interface homme-machine et sur le traitement des données ». Sachant l'essor actuel des nouvelles technologies digitales, la start-up Iumtek n'a pas fini de faire parler d'elle.

Principales spécifications de l'analyseur TX 1000

? Analyse d'échantillons de tous états physiques (solide, liquide, gaz) ; ? Analyse multiélémentaire ; ? Détection de l'ensemble des éléments du tableau périodique ; ? Sans préparation d'échantillon (excepté pour les poudres) ; ? Sensibilité analytique de l'ordre du ppm au % et plus ; ? Rapidité d'analyse de quelques secondes ; ? Mesure quasi non destructive (cratère de l'ordre de 50 µm à 100 µm de diamètre).

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS