L'AMF souhaite voir le G20 brider le trading à haute fréquence

PARIS (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) souhaite lundi voir les pays du G20 s'engager à réduire la vitesse des transactions sur les marchés financiers accusée par certains d'être à l'origine du krach boursier éclair le 6 mai dernier aux Etats-Unis.

Partager

La technique dite de trading à haute fréquence, qui repose sur des transactions financières algorithmiques effectuées à la vitesse proche de celle de la lumière, est vivement critiquée par les régulateurs en raison des risques pour la sécurité des marchés.

"Nous avons l'espoir fou qu'on arrive à faire en sorte que la transaction dure une seconde et que l'on bride les technologies de façon à ce que nous n'ayons pas de transactions qui durent moins d'une seconde", a déclaré Jean-Pierre Jouyet, président de l'AMF, lors d'un colloque organisé par la commission des sanctions du gendarme des marchés financiers français.

"Si déjà nous arrivions après le G20 à avoir une résolution de principe en ce sens, nous n'aurions pas perdu notre temps", a-t-il encore dit, ajoutant que les technologies utilisées par le trading à haute fréquence rendaient les missions de surveillance des marchés par les régulateurs plus difficiles.

Le sommet du G20 de Séoul en Corée du Sud se tient le 11 et 12 novembre prochains et la présidence française du Groupe des Vingt débutera immédiatement après.

L'Union européenne veut elle-même que le trading à haute fréquence soit plus sévèrement encadré avec un projet de changements dans la directive sur les marchés d'instruments financiers (MiFID).

D'après un rapport de l'AMF, le trading à haute fréquence (high frequency trading) compte pour plus de la moitié des volumes de transactions aux Etats-Unis et près d'un tiers en Europe.

Cette technique serait à l'origine de la chute brutale des marchés boursiers américains le 6 mai dernier, séance au cours de laquelle les trois principaux indices de Wall Street ont perdu jusqu'à 9%.

Julien Ponthus, avec Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS