L'AMF justifie son rejet de l'OPE d'Altice sur SFR

PARIS (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) a expliqué mercredi son rejet la veille du projet de rachat par Altice du solde du capital de SFR par le manque de précision du groupe sur les rémunérations qui seraient versées par la filiale à sa maison mère.
Partager
L'AMF justifie son rejet de l'OPE d'Altice sur SFR
L'Autorité des marchés financiers (AMF) a expliqué mercredi son rejet la veille du projet de rachat par Altice du solde du capital de SFR par le manque de précision du groupe sur les rémunérations qui seraient versées par la filiale à sa maison mère. /Photo pris ele 8 août 2016/REUTERS/Philippe Wojazer

Une porte-parole de l'AMF a souligné que la décision de non-conformité ne reposait pas sur un jugement concernant la parité offerte. "Il n’y a eu sur ce point aucun changement de jurisprudence de l’AMF qui ne se prononce pas directement sur la parité", a-t-elle souligné.

Le directeur général d'Altice, Michel Combes, a estimé que le gendarme de la Bourse s'était prononcé, pour rendre sa décision, sur les termes économiques de l'opération, ce qui constitue à ses yeux un revirement de jurisprudence.

"Le vrai sujet réside dans la qualité de l’information destinée aux actionnaires pour se déterminer quant à l’offre", souligne de son coté la porte-parole de l'AMF.

"L’AMF a en effet jugé l’information imprécise sur l’impact négatif et potentiellement significatif de la convention de rémunération sur la détermination des fourchettes de parité dans un contexte où la parité de l’offre était clairement en bas des fourchettes déterminées", ajoute-t-elle.

Le groupe de Patrick Drahi proposait huit nouvelles actions Altice pour cinq actions SFR Group, une parité d'échange de 1,6 située dans le bas de la fourchette estimée par le cabinet indépendant Accuracy, qui a toutefois considéré la transaction équitable.

L'AMF relève toutefois dans son avis que l'expert n’a pas pu intégrer l’effet de ce contrat de rémunération dans ses travaux et dans sa conclusion sur l’équité du projet d’offre, faute d'information précise sur son mode de calcul.

(Jean-Michel Bélot, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS