Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’américain Unitech implante une blanchisserie dédiée aux activités nucléaires en Haute-Marne

, , , ,

Publié le

Société de services dans l’industrie nucléaire proposant des prestations de management de la chaine du linge, Unitech s’implante en Haute-Marne, sur le parc d’activités de la Joinchère, à proximité de Joinville, avec 40 emplois à la clé.

Crédits: Unitech

La filiale française de l’américain Unitech Services Group a annoncé jeudi 4 février sa décision d’implanter en Haute-Marne, sur le parc d’activités de la Joinchère, à cheval sur les communes de Thonnance-lès-Joinville et Suzannecourt, géré par la communauté de communes du bassin de Joinville en Champagne (CCBJC), sa première laverie française dédiée aux vêtements portés dans les activités nucléaires, contaminés par la radioactivité ou non.

Le directeur général Jacques Grisot a détaillé un investissement de 12 millions d’euros couvrant la construction du bâtiment et la mise en place de process de blanchisserie spécifiques, très automatisés sur la partie lavage, mais nécessitant de la main d’œuvre dans le contrôle radiologique, la préparation et le pliage du linge avant réexpédition aux clients. "Les programmes de lavage sont adaptés à chaque client, à chaque type de contamination", a-t-il souligné en avançant le chiffre de quarante équivalents temps plein embauchés dès l’ouverture de ce site prévue fin 2018.

Il s’agit de la toute première implantation annoncée sur le parc d’activités de la Joinchère, relativement proche du futur centre de stockage profond de déchets radioactifs, Cigéo, à Bure (Meuse).

Localisation privilégiée

Alors que plusieurs sites étaient à l’étude dans l’Hexagone, Unitech a fait le choix de cette localisation pour deux grandes raisons : la situation géographique et la cohérence de l’offre formulée par les acteurs locaux (CCBJC, Haute-Marne Expansion, services de l’Etat…) qui ont une habitude de travail avec les grands groupes de la filière nucléaire.

"Dans un rayon de 500 km autour de Joinville, nous avons 70% de nos clients actuels. Cet emplacement est d’autant plus privilégié et nous visons des clients nouveaux dans le sud de l’Allemagne, en Suisse et en Belgique", a déclaré Jacques Grisot en rappelant qu’Unitech possède déjà deux unités en Europe, l’une aux Pays-Bas, l’autre au Pays de Galle (Royaume-Uni). Dans son pays d’origine, les Etats-Unis, Unitech Services Group compte 9 laveries et s’appuie sur quarante ans d’expertise dans ce métier.

"En 2013, Unitech a remporté un contrat majeur avec Areva, pour le site de la Hague, d’un volume d’environ 500 tonnes de linge par an qui a été à l’origine de la réflexion de la construction d’une nouvelle unité en France. Plus récemment, au printemps 2015, EDF a également pris la décision de lui faire sous-traiter une partie de son activité nettoyage du linge. Cela a été décisif", a expliqué Philippe Charmont, de Haute-Marne Expansion, qui suit le dossier depuis de longs mois. Le marché national s’établit à 1 000 tonnes par an environ.

Unitech France, qui réalise actuellement un peu plus de 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en France, vise les 5 millions d’euros avec l’ouverture du site de Joinville et autour de 8 millions d’euros à horizon 2020-2022. Notamment grâce aux opérations de grand carénage menées sur plusieurs centrales nucléaires françaises et, par ailleurs, aux démantèlements devant s’opérer en Europe.

Philippe Schilde
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle