Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L'américain Tupperware raye son usine française de la carte

, ,

Publié le , mis à jour le 01/03/2018 À 11H34

Le pionnier des boites hermétiques en plastique Tupperware a fermé définitivement son usine de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), mercredi 28 février. 235 emplois sont supprimés. 

L'américain Tupperware raye son usine française de la carte © Tupperware

L'usine Tupperware de Joué-lès Tours (Indre-et-Loire), du spécialiste des boites alimentaires en plastique Américain Tupperware, a fermé définitivement merecredi 28 février au matin. Les 235 salariés permanents du site ont été licenciés. 

Suite à des négociations infructueuses avec la direction sur les conditions de licencement, les employés ont déclenché un mouvement de grève début janvier. Les désacords portaient sur les primes supralégales et la durée du plan de formation. Après deux semaines de bras de fer, les salariés auraient obtenu jusqu'à 100 000 euros de primes, selon leur ancienneté.

La direction a annoncé la fermeture du site assortie d'un plan social en octobre 2017. La surcapacité de site a été invoquée par les dirigeants pour motiver la décision. De fait, le modèle des boites plastique hermétiques est fortement concurrentiel, et la mode du plastique n'a plus la même vigueur en France et en Europe occidentale. Denis Gruet, le PDG du groupe, s'indignait en 2017 du mauvais procès fait au plastique.

En réaction, les syndicats ont déploré la méthode. "On s'attendait à des mesures sociales, mais pas à une fermeture pure et simple", s'est 'énervé Antonio Constantino, délégué syndical CGT. En quelques années, le nombre de machines est passé de 55 à 8. L'automatisation des lignes a été poussée.

Du côté des élus, encore sous le choc de la suppression de 700 emplois par Michelin en 2013 sur un site distant de quelques kilomètres, Frédéric Augis, maire (LR) de Joué-lès-Tours, a regretté d'être mis devant le fait accompli. "Aucune information ne nous a été transmise avant. Ce n'est pas une façon de communiquer en pleine confiance", dit-il.

Confrontée à une baisse récurrente de sa compétitivité face aux usines portugaise et grecque, l'usine française était présentée encore récemment comme l'usine des mélanges de plastique, c'est à dire celle de la matière première. Et comme l'usine des pièces complexes à plusieurs composants. Cette avance technologique a manifestement fondu. La producion du site de Joué-lès Tours sera reportée sur les deux usines du groupe dans le bassin méditéranéen ainsi que celle de Belgique.

Créée en 1972 pour répondre à l'appétit des Français pour la conservation hermétique, l'usine Tupperware a employé jusqu'à 500 salariés au début des années 90, avant de connaître un repli lent et progressif. 450 salariés y travaillaient au début de la décennie.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle