L'Usine Maroc

L'américain Sitel ouvre un quatrième site d'offshoring au Maroc avec 150 nouveaux emplois

, ,

Publié le

Spécialiste des centres de contacts et d'appel externalisés, Sitel va créer un deuxième centre d'appels à Rabat dans le but de répondre aux besoins d'un nouveau client. A la clé, l'embauche de 150 personnes.  

L'américain Sitel ouvre un quatrième site d'offshoring au Maroc avec 150 nouveaux emplois
Le nouveau site de Sitel à Rabat
© sitel

Les centres d'appels sont une affaire qui marche au Maroc. Le groupe américain Sitel, filiale du conglomérat canadien Onex est un des leaders mondiaux de l'externalisation de centres de contacts et des processus métier (BPO). Il va augmenter ses effectifs de 10% en embauchant 150 personnes qui viennent se rajouter aux 1 500 déjà présentes au Maroc.

Les 150 nouveaux postes seront implantés sur un nouveau site de Sitel à Rabat situé près de la gare en plein centre-ville. Ce projet répond aux besoins d'un nouveau client nord-américain, "en termes de conseil, vente en ligne, résolution de problème de facturation ou de service" précise le groupe.

Une formation de 3 à 4 semaines est généralement prévue et le recrutement va démarrer début juillet. L'inauguration de ce site d'offshoring qui pourrait comprendre 400 positions à terme est prévue pour fin août.

Il intégrera "des opérations multicanal sur différents métiers de la relation client et du télémarketing en horaires décalés couvrant ainsi toutes les zones du globe francophone, notamment le Canada" annonce le communiqué. Les sites Sitel fonctionnent ainsi en 24/7 tous les jours de l'année.

Sitel a ouvert son premier centre de contact en 2003 à Casablanca. Il possède deux sites offshores à Rabat et un à Casablanca qui occupent quelques 1 500 personnes. Ces opérations sont en partie pilotées depuis la filiale française.

Les téléopérateurs marocains travaillent "en plusieurs langues, principalement le français, l’espagnol, l’anglais et l’arabe classique. Le portefeuille de Sitel au Maroc est composé de grandes marques dans le secteur des télécommunications, des voyages, des assurances, de l'électronique et des nouvelles technologies", note le groupe.

Présent en France depuis 15 ans, Sitel France y emploie 1 500 personnes sur trois sites, à savoir le siège à Montrouge en région parisienne, un site de 1 000 personnes à La Rochelle et autre site à Troyes de 500 positions environ. Sitel France a réalisé avec sa filiale marocaine un chiffre d'affaires près de 100 millions d'euros en 2012.

Au Maroc, le développement de l'externalisation informatique et surtout des services supports (offshoring) via l'accueil de sociétés étrangères est l'une des priorités du "Plan pour l'émergence industrielle" poursuivi par plusieurs gouvernements successifs. Quant aux entreprises, elles sont notamment attirées par un smic mensuel d'environ 200 euros et une durée légale du travail de 44 heures par semaine. L'Etat encourageant d'importants investissements en infrastructures.

Au total, ce secteur de l'offshoring compterait plus de 40 000 emplois au maroc, selon les pouvoirs publics.

En mars, Webhelp, société française spécialisée dans le CRM (relation client) avait annoncé l'ouverture d'un centre de 500 personnes à Salé, ville jouxtant Rabat.

La principale plate-forme dédiée à l'offshoring au Maroc se trouve sur le parc Casanearshore à Casablanca mais d'autres parcs ont été ouverts à Rabat (Technopolis notamment), Tetouan ou tout récemment à Oujda dans le nord-est du royaume.

 

Nasser Djama

 

Un géant de Nashville
Sitel emploie 56 000 employés répartis sur 27 pays via 155 sites inshore et offshore, situés en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie Pacifique et dans la zone EMEA. Basé au États-Unis à Nashville, Sitel est détenu à 75% par le conglomérat canadien Onex Corporation depuis son rachat en 2007. Le groupe a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de dollars.

Rabat


Agrandir le plan

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte