Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L'américain Otis s’agrandit à Gien

, ,

Publié le

Le fabricant d'ascenseurs Otis investit dans un nouveau centre technique sur son site français de Gien (Loiret). Tracté par le marché européen, il prévoit une "belle progression" en 2017.

L'américain Otis s’agrandit à Gien © Otis

Le fabricant d'ascenseurs Otis vient de renforcer ses capacités dans son usine française de Gien (Loiret) en renouvelant l'une de ses dix-huit lignes de productions, celle qui assemble les systèmes de commandes cabine. Toute la ligne a été refondue, pour un montant confidentiel, estimé autour de 5 millions d'euros. "Nous avons acquis une nouvelle machine de découpe laser tous supports afin de répondre au plus vite aux commandes qui émanent de toute l'Europe", indique Fabienne Loréal, directrice de l'usine, qui prévoit de produire 12 500 ascenseurs en 2017 (+ 11 %).

L'usine Otis de Gien, qui emploie 600 personnes, dont 300 en production, tourne actuellement en quatre équipes, c'est à dire en 3x8 la semaine, rythme auquel s'ajoute une équipe le week-end. 120 intérimaires renforcent la production, soit 720 personnes actuellement. Un coup de chaud qui s'explique principalement par la livraison de portes d'ascenseurs à sa consoeur de Madrid (Espagne), qui fournit des ascenseurs en Europe du sud, en Afrique du nord et au Moyen-Orient.

Otis recrute des techniciens et ingénieurs

L'usine giennoise a plusieurs autres actualités, qui mobilisent environ 10 millions d'euros depuis deux ans. Otis a ainsi mis en service un nouveau show-room depuis fin 2016. Et l'équipementier américain lancera fin octobre le chantier d'un nouveau bâtiment de 2 000 m² de bureaux où il installera ses équipes supports et administrative. Ce qui libérera de la place pour la R&D. A terme, l'effectif en techniciens et ingénieurs dédiés à la recherche et développement atteindra 130 personnes, au lieu de 100 actuellement.

"Le marché va vers plus de machines connectées. Nous renforçons nos compétences dans ce secteur. Nous poursuivons aussi nos recrutements pour des ingénieurs et chefs de projet en mécanique et électronique", indique Fabienne Loréal.

L'usine de Gien est le principal site européen d'Otis, et un centre d'excellence mondial pour les intérieurs-cabines. Cette filiale du géant industriel UTC (Pratt & Whitney, UTC Aerospace) a réalisé un chiffre d'affaires de 9,22 milliards d'euros en 2016 (11,9 milliards de dollars), dont un milliard d'euros pour la filiale française, qui, outre l'usine de Gien, comprend trois cents agences et 4 900 salariés.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus