Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L’américain Kimberly-Clark investit 15 millions d’euros sur son site de Villey-Saint-Etienne

, , ,

Publié le

Les 15 millions d’euros injectés par Kimberly-Clark dans une nouvelle ligne de transformation à Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle) sont associés au recrutement de 28 salariés en CDI.

L’américain Kimberly-Clark investit 15 millions d’euros sur son site de Villey-Saint-Etienne © Philippe Bohlinger

Kimberly-Clark a investi 15 millions d’euros dans une nouvelle ligne de transformation sur son site de Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle), à 30 kilomètres de Nancy, une usine spécialisée dans la fabrication d’essuie-mains en papier roulé et plié. Après une phase d’installation et de rodage, le groupe américain qui réalise 18,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires avec 43 000 salariés a engagé en septembre 2016 la production en vitesse de croisière, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.

"Cette nouvelle ligne visait à doter l’usine de 10 à 15 tonnes de capacités supplémentaires sur une gamme particulière d’essuyage. Elle va nous permettre d’innover en lançant un rouleau plus compact offrant un nombre d’essuyage de 30 à 40% supérieur pour un volume identique", livre Frédéric Petit, le directeur de l’usine rattachée à la division Kimberly-Clark Professional. Le directeur évoque également une vitesse d’enroulage supérieure (500 à 800 mètres par minute) et la possibilité d’imprimer sur les feuilles les logos de ses marques Kleenex et Scott.

28 recrutements en CDI

La mise en service de cette neuvième ligne de transformation a été accompagnée par le recrutement de 28 personnes en CDI au cours des douze derniers mois : 20 opérateurs conducteurs de ligne et 8 ingénieurs, agents de maîtrise et techniciens.

La production annuelle de Villey-Saint-Etienne est liée aux capacités de sa machine à papier qui produit 80 000 tonnes de bobines de 2 à 3 tonnes par an actuellement exploitées à 91%. "Nous espérons atteindre bientôt 100%", glisse Frédéric Petit. Le site qui emploie 300 personnes et réalise 240 millions d’euros de chiffre d’affaires, exporte sa production en Europe, au Moyen-Orient, en Russie et en Afrique du sud.

Philippe Bohlinger

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus