L’américain Kimberly-Clark investit 15 millions d’euros sur son site de Villey-Saint-Etienne

Les 15 millions d’euros injectés par Kimberly-Clark dans une nouvelle ligne de transformation à Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle) sont associés au recrutement de 28 salariés en CDI.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’américain Kimberly-Clark investit 15 millions d’euros sur son site de Villey-Saint-Etienne

Kimberly-Clark a investi 15 millions d’euros dans une nouvelle ligne de transformation sur son site de Villey-Saint-Etienne (Meurthe-et-Moselle), à 30 kilomètres de Nancy, une usine spécialisée dans la fabrication d’essuie-mains en papier roulé et plié. Après une phase d’installation et de rodage, le groupe américain qui réalise 18,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires avec 43 000 salariés a engagé en septembre 2016 la production en vitesse de croisière, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.

"Cette nouvelle ligne visait à doter l’usine de 10 à 15 tonnes de capacités supplémentaires sur une gamme particulière d’essuyage. Elle va nous permettre d’innover en lançant un rouleau plus compact offrant un nombre d’essuyage de 30 à 40% supérieur pour un volume identique", livre Frédéric Petit, le directeur de l’usine rattachée à la division Kimberly-Clark Professional. Le directeur évoque également une vitesse d’enroulage supérieure (500 à 800 mètres par minute) et la possibilité d’imprimer sur les feuilles les logos de ses marques Kleenex et Scott.

28 recrutements en CDI

La mise en service de cette neuvième ligne de transformation a été accompagnée par le recrutement de 28 personnes en CDI au cours des douze derniers mois : 20 opérateurs conducteurs de ligne et 8 ingénieurs, agents de maîtrise et techniciens.

La production annuelle de Villey-Saint-Etienne est liée aux capacités de sa machine à papier qui produit 80 000 tonnes de bobines de 2 à 3 tonnes par an actuellement exploitées à 91%. "Nous espérons atteindre bientôt 100%", glisse Frédéric Petit. Le site qui emploie 300 personnes et réalise 240 millions d’euros de chiffre d’affaires, exporte sa production en Europe, au Moyen-Orient, en Russie et en Afrique du sud.

Philippe Bohlinger

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS