Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

L'américain Eaton inaugure son usine d'alimentations électriques de Casablanca

, , ,

Publié le

Spécialiste de la gestion des systèmes d’alimentation électrique et onduleurs, le groupe américain Eaton, a inauguré ce 6 septembre son usine dans la zone franche de Nouaceur à Casablanca.  Elle remplace un site existant au Maroc. La capacité est fortement accrue.

L'américain Eaton inaugure son usine d'alimentations électriques de Casablanca
Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie et Frank C. Campbell, président, Corporate and Electrical Sector, EMEA d'Eaton en 2015.
© dr

C'est fait. L'américain Eaton a inauguré ce mardi 6 septembre sa nouvelle usine située sur la zone franche de Nouaceur près de l'aéroport de Casablanca.

Eaton a engagé un investissement de 12 millions de dollars dans ces installations spécialisées dans la gestion des systèmes d’alimentation électriques et onduleurs,. Le site qui fonctionne en fait depuis près d'un an devrait générer à terme quelques 500 emplois. 

Dans les faits, cette usine remplace un site existant à Berrechid près de Casablanca sur lequel l'industriel était déjà implanté (Eaton a débarqué au Maroc en 2008 à la faveur du rachat de l'entreprise MGE OPS à Schneider Electric). Elle reprend aussi certains activité chinoises. Ce transfert sur Midparc où s'activent aussi Bombardier, Figeac Aero , Hexcel ou Stelia s’accompagne donc d’un net accroissement de capacité et d'extension de gamme. Le site doit notamment assemble des packs de batterie, ce type de produit est utilisé dans les onduleurs mais aussi pour le stockage des énergies intermitentes comme le solaire. De ce fait, le site bénéficie du label "COP22".

L’usine de Berrechid employait environ 200 personnes mais l'effectif du nouveau site dépasse déjà 250 personnes au vu de la progression récente d’activité. Eaton réalisait l'an dernier plus de 30 millions de dollars de facturations au Maroc. Sa production est expédiée via camion sur un hub logistique situé à Lyon.

Quant au projet à Midparc, "pour la première phase Eaton a acheté 15 000 m² de terrain mais d’autres phases sont prévues" déclarait en avril à L'Usine Nouvelle Aref Hassani, directeur du Midparc. Inauguré le 30 septembre 2013, ce parc industriel s’étend sur 63 hectares dans sa première phase. Il bénéficie du statut de zone franche d’exportation (0% d’impôt sur les sociétés pendant 5 ans puis 8,75 % ensuite contre 30% pour le taux normal).

Le groupe américain, longtemps basé à Cleveland mais localisé en Irlande depuis quatre ans pour des raisons fiscales après sa fusion avec Cooper, a réalisé 20,86 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2015. Il compte plus de 95 000 salariés dans 75 pays. Il mène une activité commerciale au Maroc depuis 40 ans et (par son rachat de MGE OPS) de production depuis 17 ans.

Etaient notamment présents à l'inauguration, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, Revathi Advaithi, PDG du secteur électrique d’Eaton, Frank C. Campbell,  président, Corporate and Electrical Sector, EMEA et Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS). 

"C’est une fierté pour le Maroc d’accueillir un site de production qui figure dans le top 20 des unités de fabrication de systèmes de stockage énergétique dans le monde", et que ce projet "est en parfait accord avec les lignes directrices de notre stratégie industrielle, puisque le démarrage de ce site participera à étoffer les chaines de valeur locales et à renforcer la dynamique des écosystèmes par l’édification d’une base robuste de fournisseurs" a déclaré Moulay Hafid Elalamy.

De son côté, Revathi Advaithi a relevé que "Eaton investit au Maroc en raison de sa main-d'œuvre qualifiée, de la stabilité de son économie et de la proximité des clients européens clés. De plus, il existe une forte concordance entre l’objectif du groupe d'augmenter l'approvisionnement local et ceux du Plan d’Accélération Industrielle, ce qui contribue à favoriser un écosystème croissant de fournisseurs locaux qui sera essentielle pour assurer la viabilité à long terme des activités de fabrication dans le pays."

Outre le Maroc Eaton, conduit déjà en Afrique des activité industrielles en Tunisie et en Afrique du sud.

Sur le marché marocain, Eaton a une position commerciale plutôt faible face à des concurrents présents de longue date comme ABB, Legrand, Siemens ou Schneider Electric. Mais le groupe table à fonds sur cet investissement pour y renforcer ses positions par exemple sur le marché des data centers ou des énergies vertes en plein boom dans le royaume.

Nasser Djama et Pierre-Olivier Rouaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle