Quotidien des Usines

L'Américain CPP, sauveteur du groupe Microcast

Publié le

Capital

Après plus de quatre mois de doute, les salariés de Microcast à Adé (Hautes-Pyrénées) et d'Aérocast à Montierchaume (Indre) peuvent enfin souffler. Le tribunal de Commerce de Tarbes (Hautes-Pyrénées a désigné le repreneur du groupe. Il s'agit de la société américaine Consolidated Precision Products (CPP). Elle l'a emporté en signant un chèque de 4 millions d'euros. En liquidation judiciaire depuis le 31 octobre 2007, le fabricant de pièces d'aluminium pour l'aéronautique et l'automobile, a tout de même suscité l'intérêt de onze prétendants, dont Zollern, Manoir Industrie, Microsteel ou Ségneré.

Parmi les candidats, six ont été exclus sur dossier. Les cinq autres se sont prêtés à un grand oral devant les représentants des créanciers, des salariés et de la justice. Trois critères ont été particulièrement observés. D'abord, la capacité financière du repreneur. Avec 200 millions de dollars de chiffre d'affaire annuel, CPP semble avoir les épaules assez larges. Autre critère d'importance : le repreneur devait être dans le même secteur d'activité industrielle que Microcast. C'est le cas de CPP, fournisseur de Boeing et d'Airbus.

Enfin, les salariés étaient très attentifs à la sauvegarde de l'emploi. Après négociations, ils ont obtenu satisfaction : aucun licenciement sec. Néanmoins, 16 postes (dix en Bigorre et six dans le Berry) vont être supprimés via des départs volontaires ou des préretraites.

D'ici à un mois, le groupe qui devrait être rebaptisé CPP Europe, devrait compter en tout 250 salariés. Enfin, le repreneur s'est engagé auprès des représentants syndicaux, à conserver les deux sites au moins cinq ans. Il a même précisé qu'ils constitueraient l'avant-poste d'une stratégie de développement du nouveau groupe en Europe.

Sylvain Dépée

Retrouvez le classement 2007-2008 des 3 600 premiers sites de production implantés en France dans notre hors-série annuel « L'Atlas des Usines » de L'Usine Nouvelle, actuellement en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte