Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’américain Cornerstone OnDemand compte ouvrir un datacenter en France en 2018

Ridha Loukil , ,

Publié le

Cornerstone OnDemand, éditeur américain de logiciels de gestion des talents dans le cloud, va ouvrir deux datacenters au début de 2018 en Europe, l’un en France, l’autre en Allemagne. Un investissement qui répond aux préoccupations des clients français et allemand en matière de sécurité des données.

L’américain Cornerstone OnDemand compte ouvrir un datacenter en France en 2018
Cornerstone Ondemand, un pure player de la gestion des talents dans le cloud
© Cornerstone Ondemand

Cornerstone OnDemand tisse sa toile en Europe. L’éditeur américain de logiciels de gestion des ressources humaines dans le cloud annonce l'ouverture début 2018 de deux nouveaux data centres européens, l’un en France, l’autre en Allemagne. Pour l’heure, ni le montant de l’investissement, ni la localisation précise de ces futurs centres de données ne sont dévoilés.

Pure player du cloud en forte croissance

Fondé en 1999, la même année que Salesforce, à Santa Monica, en Californie, Cornerstone OnDemand se distingue par son modèle pure player du cloud. Il vend ses logiciels de gestion des talents, non pas comme un produit à installer sur le serveur du client, mais comme un service en ligne (SaaS pour software as service) accessible à la demande via internet. L’entreprise revendique aujourd’hui plus de 2900 entreprises clientes et près de 30 millions d’utilisateurs pour ses services. En 2016, elle affiche un chiffre d’affaires de 423,1 millions de dollars, en progression de 24,6%. Mais contenu de sa forte croissance et de l’importance de ses investissements, elle demeure dans le rouge avec une perte d’exploitation de 56,3 millions de dollars et une perte nette de 66,8 millions de dollars. Une situation typique des pures players du logiciel dans le cloud aux Etats-Unis.

Pour fournir ses services cloud, Cornerstone s’appuie actuellement sur quatre datacenters situés aux États-Unis et au Royaume-Uni, et hébergeant plus d'un pétaoctet de données. L’ouverture de datacenters en France et en Allemagne vise à améliorer la qualité de service, à se rapprocher des clients et à les rassurer sur la sécurité de leurs données en leur offrant un stockage local.

Sur les pas de Salesforce

"L'ouverture de ces centres de données offrira de nouvelles perspectives à nos clients, notamment en leur permettant de stocker leurs données plus près du cœur de leurs activités, estime Vincent Belliveau, Vice-Président exécutif et directeur général de Cornerstone OnDemand pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, dans le communiqué. Il s'agit d'une nouvelle preuve de notre réussite et de notre stratégie continue d'investissement sur le continent européen. Nous sommes particulièrement fiers d'investir en France, un marché très important pour nous."

Cornerstone OnDemand suit ainsi l’exemple de Salesforce, l’icône par excellence du logiciel dans le cloud, qui a ouvert en juin 2016 son datacenter en France après ceux aux Royaume-Unis et en Allemagne. Tous les géants américains du cloud computing sont engagés dans l’expansion de leurs infrastructures en Europe pour les mêmes raisons, avec des projets de datacenter en France pour deux d’entre eux : Microsoft et Amazon Web Services. Mais pas encore Google, qui dessert ses clients français pour son cloud à partir de son datacenter à Mons, en Belgique.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle