Transports

L'américain Cignet reprend l'usine lorraine de VDO Automotive

, , , ,

Publié le

Capital

Depuis deux ans que le groupe allemand Siemens cherchait à se séparer du site de Jarville-la-Malgrange (Meurthe-et-Moselle) de sa filiale VDO, ses démarches pour trouver un repreneur, soutenues par l'Agence pour le développement des investissements extérieurs en Lorraine, viennent d'aboutir. Un accord de cession a été conclu le 11 septembre avec l'américain Cignet (Groupe Crawford).

L'usine meurthe et mosellane, qui emploie 231 salariés, est spécialisée dans l'assemblage de tableaux de bord pour automobiles. Elle connaît depuis trois ans une baisse régulière de son activité, qui avait déjà entraîné un plan social en juillet 2001 portant sur la suppression d'une soixantaine de postes.

Le repreneur, basé dans le Michigan, est spécialisé dans la plasturgie, le pétrole et le BTP, emploie 500 salariés et réalise un chiffre d'affaires de l'ordre de 75 millions de dollars US. L'accord conclu comporte une garantie : Siemens donnera des  commandes à son ancienne usine pendant quatre ans, afin de laisser le temps  à l'entreprise de trouver de nouveaux débouchés, notamment en se réorientant dans la plasturgie.

Le groupe allemand s'engage par ailleurs à prendre à sa charge, jusqu'à fin 2004, un éventuel plan social en cas d'échec de la reprise. Cignet, qui avec cette acquisition, prend pied pour la première fois en Europe, est confiant puisqu'il envisage la création d'une cinquantaine d'emplois à moyen terme.

Pascal AMBROSI

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte