Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

L'américain Carrier annonce la fermeture de son usine de Romorantin

,

Publié le

L'usine de vitrines réfrigérées Carrier à Romorantin (Loir-et-Cher) fermera en juillet. Les 90 salariés déplorent une "fin annoncée".

L'américain Carrier annonce la fermeture de son usine de Romorantin
Une vitrine réfrigérée Carrier.
© Carrier

L'américain Carrier a annoncé mardi 17 avril, en comité d'entreprise, la fermeture de son usine de Romorantin (Loir-et-Cher), où il fabrique des vitrines réfrigérées pour la grande distribution. Depuis mercredi 18 avril, les 90 salariés sont en grève. "Nous sommes abasourdis, même si on s'y attendait", déplore Pascal Bardy, syndicaliste CGT et membre du Comité d'entreprise. Carrier, filiale du conglomérat américain UTC (United technologies corporation), fabriquait encore 2 000 vitrines par an dans cette usine il y a quelques années.

Selon la direction, l'usine perd de l'argent et ne parvient pas à redresser sa compétitivité en comparaison d'autres usines du groupe en Hongrie et en République tchèque. Les derniers bilans comptables de l'usine française font apparaitre un chiffre d'affaires de 8,3 millions d'euros en 2016, pour une perte d'exploitation de 2 millions. Les chiffres de 2017, qui n'ont pas été communiqués par la direction, l'ont sans doute convaincu d'arrêter les frais.

"Carrier n'a jamais investi dans les hommes, ni dans les machines, comment gagner en compétitivité", répondent les syndicats. De fait, il ne restait qu'un seul client final pour l'usine solognote, les magasins Monoprix.

Déjà des restructurations en 2011 et 2013

Deux restructurations en 2011 et 2013 avaient déjà abaissé l'effectif de 170 salariés à une centaine aujourd'hui à travers un plan de départs volontaires puis un plan de sauvegarde de l'emploi. L'usine employait 300 personnes il y a une vingtaine d'années.

Ce 18 avril, Andrew Griffiths, directeur du site, recevait les syndicats pour entamer les discussions sur les reclassements et les congés de reconversion. "60% du personnel a plus de 50 ans, et aucun salarié n'a moins de trente ans. Les gens ont fait leur vie ici, des mesures de mobilité semblent difficiles à envisager", remarque Pascal Bardy.

Le géant UTC (Pratt et Whitney, UTC Aerospace), propriétaire de Carrier, possède d'autres usines sur le territoire français, dont le fabricant de climatiseurs Carrier à Montluel (Ain), et le fabricant d'ascenseurs Otis à Gien (Loiret), dans lequel il a investi récemment.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle