Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

37 suppressions de postes annoncées chez Amphenol Jaybeam

, , ,

Publié le

Le fabricant américain d'antennes de téléphonie mobile Amphenol Jaybeam annonce la suppression de 37 postes sur 183 à Amboise (Indre-et-Loire). Face à la concurrence chinoise, il souhaite toutefois maintenir de l'activité en France.

37 suppressions de postes annoncées chez Amphenol Jaybeam
Amphenol Jaybeam, fabricant américain d'antennes de téléphonie mobile, va supprimer 37 postes sur son site d'Amboise (Indre-et-Loire).
© Jeremy Brooks - Flickr - C.C.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

L'américain Amphenol Jaybeam a annoncé le 20 novembre à ses salariés d'Amboise (Indre-et-Loire), où sont fabriquées des antennes de téléphonie mobile, la suppression de 37 postes sur 183, principalement dans la production. La concurrence chinoise et la guerre des prix des opérateurs téléphoniques rejaillissent directement sur les coûts de production des antennes en France, explique en substance Philippe Desbordes, directeur général d'Amphenol Jaybeam EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) et Apac (Asie-Pacifique).

Les prix des antennes auraient diminué de 20 à 30 % depuis trois ans, dans un contexte de guerre des prix, attisée par les forfaits de téléphonie à bas coûts. Parmi les acteurs de ce marché, il faut citer le chinois Huaweï qui est devenu leader mondial, ou encore l'allemand Kathrein, qui souffre aussi de cette concurrence asiatique.

Filiale du géant américain de l'électronique Amphenol, Amphenol Jaybeam assure qu'elle maintient une production en France, et que des moyens supplémentaires seront dégagés pour conforter le pôle recherche et développement du site amboisien, qui est de 26 salariés. 7 postes d'ingénieurs et techniciens sont ouverts en R&D, aux achats et en logistique. Et les investissements se poursuivent à un rythme "d'1 à 1,5 million d'euros par an pour automatiser le process", insiste Philippe Desbordes.

8 filiales en France

Les pouvoirs publics ont été avertis en amont de cette restructuration. L'entreprise souhaite boucler son plan social d'ici fin janvier. "Nous sommes vigilants, indique Daniel Labaronne, député (LREM) de la circonscription. Nous allons tout faire pour faciliter les reconversions et les solutions de reclassement". Ce géant américain de l'électronique est en effet propriétaire de 7 autres filiales en France. Les plus importantes sont à Carignan (Ardennes), spécialisée dans la connectique pour l'aéronautique, et à Besançon pour les connexions dans l'industrie électronique et informatique. Basé dans le Connecticut (Etats-Unis), Amphenol emploie 68 000 salariés dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 7 milliards de dollars en 2017 (6,13 milliards d'euros).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle