L’ambition de BYD mise à mal au 3ème trimestre

Serait-ce le début de la fin pour les constructeurs chinois ? Le producteur de batteries devenu constructeur automobile BYD a présenté à la surprise de tous les analystes des résultats en fort recul pour le troisième trimestre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’ambition de BYD mise à mal au 3ème trimestre

99%. C’est la chute estimée du revenu net du groupe chinois BYD pour les trois derniers mois, selon les analystes. Une surprise pour l’ensemble des acteurs du marché automobile, qui voyait dans ce constructeur un exemple de la croissance chinoise. L’entreprise détenue en partie par le milliardaire américain Warren Buffet a enregistré un revenu net de 1,2 million d’euros environ sur le troisième trimestre contre plus de 124 millions d’euros en 2009.

Evidemment, un effet de comparaison défavorable et la fin de certaines subventions en Chine doivent être pris en compte dans l’analyse des résultats, l’année 2009 ayant été florissante pour les fabricants chinois. Mais le constructeur, qui se voyait déjà leader mondial de la voiture électrique en 2025 avec sa e6, aurait affiché une santé bien meilleure que ce qu’elle a été pendant plusieurs mois, développant ainsi un vaste réseau. Le constructeur n’aurait en fait pas écoulé les 450 000 véhicules annoncés comme vendus, qui auraient plutôt gonflés ses stocks. « BYD a voulu étendre son réseau de vente de manière agressive et a dopé les objectifs de vente de ses distributeurs, commente Marvin Zhu, analyste chez JD Power et Associates. Mais avec le ralentissement du marché durant l’été, le constructeur va devoir revoir sa stratégie ».

-25% en septembre

Par ailleurs, le constructeur souffrirait d’une désaffection des consommateurs, qui doutent de la fiabilité des véhicules BYD et préfèrent se retourner sur des véhicules produits par les constructeurs étrangers, comme General Motors ou Volkswagen, bien souvent eux-mêmes en partenariat avec des entreprises locales. En septembre, parallèlement à la chute des ventes de BYD de 25%, celles de General Motors et de son associé SAIC ont bondi de 41% par rapport au même mois en 2009.

Cette présentation fait suite à l’annonce en août de la révision à la baisse de ses objectifs de production pour l’année 2010, passés de 800 000 unités à 600 000. Le constructeur BYD, qui compte 130 000 employés, avait enregistré un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros en 2009 pour 450 000 unités produites. Il a annoncé en mai un partenariat avec le groupe Daimler pour la conception de véhicules électriques. Pour l’heure, du côté du groupe allemand, on assure ne pas être inquiets pour l’avenir de leur joint-venture. Le patron de Daimler, Dieter Zetsche, a récemment expliqué que les deux constructeurs étaient sur le point de se mette d’accord sur la conception du véhicule.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS