Environnement

L'aluminium bas carbone prend corps

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Bonne nouvelle Rio Tinto-Alcoa et Hydro bousculent la planète alu. Tous deux sèment leurs concurrents dans la course (lente) à une production d'aluminium zéro carbone en 2050.

L'aluminium bas carbone prend corps
Apple, Rio Tinto et Alcoa s’apprêtent à industrialiser un procédé d'électrolyse bas carbone (à anode inerte), via leur coentreprise Elysis.
© Elysis

Voilà un siècle que l’on parle des anodes inertes. Par l’entremise d’Apple, qui les a convaincus de mettre en commun leurs recherches, le géant minier anglo-australien Rio Tinto et le colosse américain de l’aluminium Alcoa s’apprêtent à les industrialiser. Ensemble, ils ont fondé Elysis, une coentreprise qui a annoncé en mai être en mesure de commercialiser à compter de 2024 un procédé de production d’aluminium "vert".

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte