L'allocation des fréquences 5G prévue en avril repoussée à cause du Covid-19

Les jeux sont faits pour la « bande cœur » de la 5G. L’Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a annoncé ce 26 février la clôture des candidatures pour l'attribution de la bande des 3,5 GHz. Seuls les quatre opérateurs, Bouygues, Free, Orange et SFR, sont sur les rangs. Prévue en avril, la mise aux enchères de blocs de 10 MHz est, elle, repoussée à cause de la crise sanitaire due au Covid-19.

Partager
L'allocation des fréquences 5G prévue en avril repoussée à cause du Covid-19

[Mise-à-jour : l'étape de vente aux enchères de blocs de 10 MHz et l'allocation effective des fréquences aux opérateur, prévues en avril, seront reportée à cause de la crise du nouveau coronavirus (Covid-19), a annoncé l'Arcep le 17 mars.]

Après les paroles, les actes ! Ce mercredi 26 février, L’Autorité de régulation des communications électroniques (Arcep) a indiqué que les quatre opérateurs français (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR) avaient déposé un dossier de candidature pour l’attribution des fréquences de la bande 3,4-3,8 GHz, la première utilisée pour la 5G.

Si une telle annonce était attendue – les sociétés avaient jusqu’au 25 février pour déposer leur candidature pour la phase d’attribution des quatre blocs de 50 MHz, lancée en décembre 2019 – elle confirme que la « bande cœur » de la 5G sera, en France, très majoritairement – voire entièrement – réservée aux opérateurs télécoms.

Objectif : couvrir 3 000 sites en 5G en 2022, 10 500 en 2025

L’Arcep doit maintenant s’assurer de la conformité des quatre prétendants « aux critères de recevabilité et de qualification de la procédure » :

  • Le déploiement de la 5G sur ces fréquences : d'ici fin 2020, 2 villes couvertes minimum, puis 3 000 sites en 2022, 8 000 sites en 2024 et 10 500 sites en 2025, avec 25% des sites dans les zones moins denses.
  • La généralisation des débits avec la 5G : d'ici fin 2022, le débit moyen des sites devra dépasser les 240 Mbps dans 75% des sites. La totalité des sites devront dépasser ce débit pour tous les sites d'ici 2030.
  • La couverture des axes routiers : en 2025, les axes autoroutiers (16 642 km) devront être entièrement couverts, puis les routes principales (54 913 km) d'ici à 2027.
  • Des offres de services différenciées ( slicing ) : les opérateurs devront fournir des offres spécifiques dans certains domaines (industrie, santé, automobile ou médias).
  • La compatibilité avec IPv6.

Les licences attribuées dans 3 semaines

L’Arcep s'était engagé par ailleurs à vendre chaque bloc de 50 MHz au prix de réserve déterminé par le gouvernement, soit 350 millions d'euros par bloc, en échange d'efforts supplémentaires des opérateurs :

  • Améliorer la couverture à l’intérieur des bâtiments à usages professionnels et commerciaux et faciliter la couverture multi-opérateurs.
  • Fournir des offres spécifiques d’accès fixe sur le réseau mobile.
  • Renforcer leur transparence, à la fois sur leurs prévisions de déploiement et sur leurs pannes.
  • Accueillir des opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO) en 5G sur leurs réseaux, afin notamment d’encourager l’innovation par tous les acteurs du secteur.

L’agence devrait publier les résultats de cette première phase d’attribution dans trois semaines. Par la suite, les fréquences encore disponibles seront vendues par blocs de 10 MHz au prix de 70 millions d'euros chacun. Seuls les quatre lauréats des attributions des blocs de 50 MHz pourront prétendre aux blocs de 10 MHz. Leur candidature fera l'objet d'une « procédure de sélection par critère financier qui se déroulera au mois d’avril afin que les autorisations puissent être délivrées au plus tard en juin 2020 », indiquait le communiqué de l’Arcep. Toutefois, en raison de la crise sanitaire due au nouveau coronavirus (Covid-19), la vente aux enchère des blocs de 10 MHz sera reportée à une date encore inconnue, a annoncé l'Arcep le 17 mars.

Les licences pourront enfin être utilisées soit dès la délivrance de l’autorisation, soit au 1er juillet 2020, soit au 1er janvier 2021, selon les départements.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

76 - Martin-Église

Maîtrise d'oeuvre pour la construction de 24 logements intermédiaires

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS